Newsletter

Polytechnique : Ginette et Louis-le-Grand en première ligne

Baptiste Legout
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Si une petite cinquantaine de lycées intègrent un ou plusieurs de leurs préparationnaires à l'X, deux établissements se taillent la part du lion : Louis-le-Grand à Paris et Sainte-Geneviève à Versailles.

Quatre cents étudiants sont recrutés tous les ans par l'École polytechnique : 182 via la filière MP (maths-physique), 130 via la filière PC (physique-chimie), 57 via la filière PSI (physique et sciences de l'ingénieur) et 31 via d'autres concours.

Pour les trois voies d'accès principales, sur la période 2010-2014, deux prépas seulement représentent plus de 40% des admis : Louis-Le-Grand à Paris (21,1% des MP, 21% des PC et 26,2% des PSI) et Sainte-Geneviève de Versailles (18,2% des MP, 27,2% des PC et 16,1% des PSI).

Mais malgré l'importance de ces deux établissements, il n'est pas indispensable d'y être passé pour entrer à Polytechnique. Entre 2010 et 2014, on compte en effet 48 lycées pour la voie MP et 41 pour la voie PC à avoir intégré au moins un de leurs élèves  à l'X.

La filière PSI la moins ouverte

C'est dans la filière PSI qu'on retrouve le plus faible nombre de lycées pourvoyeurs : sur la même période, ils sont en effet seulement 27 à avoir amené au moins un étudiant à l'X. Et près de 75% des intégrés dans cette série provenaient de seulement 5 prépas : après Louis-le-Grand et Sainte-Geneviève, on retrouve Pierre-de-Fermat (Toulouse) avec 11,7% des admis, Hoche (Versailles) avec 10,1%, et Stanislas (Paris) avec 9,7%.

À noter : de nombreux admis à Polytechnique, tous les ans, font le choix de l'École normale supérieure, tout autant sélective. Une prise en compte qui aurait encore plus mis en valeur les lycées les plus importants.

Méthodologie
Ces tableaux compilent les résultats des palmarès des classes préparatoires de l'Etudiant de 2010 à 2014.

Les "camemberts" indiquent la proportion d'élèves de chaque lycée sur la totalité des intégrés à l'X.

Les listes indiquent le taux d’intégration à l'X par lycée, à savoir la proportion d'élèves de prépa d'un lycée qui ont réussi à intégrer Ulm par rapport à l'ensemble des préparationnaires de ce même lycée. C’est cette information qui sert à établir les traditionnels classements des prépas.


Baptiste Legout | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires