Ma progression à l’épreuve des réalités


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Ma progression et celles de mes collègues

L’harmonisation dans une discipline d’une progression annuelle entre plu­sieurs collègues n’est pas obligatoire, mais elle présente des avantages certains : la charge de travail est répartie, l’échange de compétences entre ensei­gnants expérimentés et jeunes est permis, le croisement de modules possibles, l’évaluation partagée et facilitée. Elle devient nécessaire quand le constat est fait de différences très importantes en matière de performances scolaires au moment des conseils de classe. Il s’agit alors de réduire les nombreux facteurs intervenants dans les résultats pour mieux analyser les difficultés rencontrées. Ainsi, aligner ses progressions permet d’envisager des regroupements différenciés d’élèves, des exercices communs, des organisations de type « professeur à la carte » qu’on a pu voir tester dans quelques établissements.

           

Comment conjuguer ma progression et leur ouvrage ?

Une pratique fondée sur la réalisation successive et méthodique des chapitres d’un ouvrage est, malgré la rigueur de la démarche, vouée à connaître les affres d’une progression inachevée. Le manuel est un outil parmi d’autres à votre disposition, il est une ressource pour vous comme pour les élèves et ne peut être le « prescripteur » de votre propre travail. La meilleure progression est celle que vous vous construisez, pas à pas, en vous appuyant au besoin sur d’autres ressources.


| Publié le