L'ESCEM lance son MBA chic

Sabrina Dourlens
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Mike Hanson, professeur américain intervenant dans plusieurs masters of business administration, a proposé à l’ESCEM de lancer un type de formation déjà courant aux États-Unis : le MBA version e-learning. Deux modules sont ouverts dès cette année, mais sa version full time démarrera à la rentrée 2008, pour un coût de 20 000 €. L’école reçoit déjà des candidatures. « Cela n’existe pas vraiment encore en France (3), nous allons essuyer les plâtres. Mais nous avions envie depuis longtemps de nous engager dans l’enseignement à distance car je suis persuadé que c’est l’avenir », affirme François Duvergé, directeur de l’ESCEM. L’école est équipée d’un studio de tournage pour filmer des séquences pédagogiques.

Le principe du MBA CHIC est simple : cours filmés, liens vers des documents, regroupement d’un mois pour le travail en groupe et les cas pratiques et, entre-temps, des chats pour créer une relation de proximité entre les étudiants et les professeurs, s’inspirant du coaching, mais à distance. Le public du MBA se prête bien au e-learning. Les candidats, de niveau bachelor avec expérience professionnelle et en activité, ont besoin de travailler chez eux à leur propre rythme. L’école cible les expatriés des entreprises françaises, par le biais d’associations, mais surtout les étrangers. La dizaine d’étudiants qui ont commencé la formation viennent des Philippines, de Finlande, de Grèce... « C’est de toute façon une expérience positive car nous faisons des progrès dans l’utilisation des techniques et dans la pédagogie. C’est aussi une bonne façon de se faire connaître à l’étranger si la formation fait ses preuves », espère François Duvergé.

(3) L'autre diplôme d'e-learning connu en France est l'EuroMBA, mis en place par un consortium de grandes écoles européennes, dont Audencia Nantes et l'IAE d'Aix.


Sabrina Dourlens | Publié le