Un tiers des étudiants de l'IAE de Caen sont à distance

Sabrina Dourlens
Publié le
Envoyer cet article à un ami

L’IAE de Caen a mis sa première formation de management en ligne il y a dix ans. Aujourd’hui, ses trois diplômes en e-learning – capacité en gestion des entreprises (ancien CAAE), MAE (master d’administration des entreprises) et licence de management des entreprises – font fureur (1). Il est même conseillé de déposer sa candidature le plus tôt possible pour espérer avoir une place. Avec plus de six cents stagiaires chaque année, c’est un tiers des étudiants de l’IAE qui sont à distance. Pour l’établissement, l’e-learning représente un axe majeur de développement. Il projette même d’ouvrir un master management des organisations sociales en 2009, toujours dans le créneau de la formation continue. «Nous répondons à une véritable demande. Les salariés recherchent de la souplesse », mentionne Fabrice Le Vigoureux, directeur de l’institut. Il y a un gros travail effectué par le personnel enseignant, rémunéré pour cette mission, et l’équipe de douze personnes du laboratoire d’Ingénium . Cette plateforme d’ingénierie numérique et pédagogique du Polytechnicum de Normandie est une association pilotée par l’université de Caen, composée d’infographistes et de spécialistes de la vidéo et de la 3D. Un master de quatre cents heures nécessite entre douze et quinze mois de préparation. « Il faut repenser le travail de l’enseignant et le mettre en scène par vidéo ou incrustation sur image ou schéma.
Pour que la formation en ligne soit motivante, elle doit être séquencée et rythmée », explique Olivier Lamirault, un fou des nouvelles technologies à l’origine du projet à l’IAE. Tout cet investissement pour la mise en ligne s’élève à 150 000 €, un coût amorti rapidement par les frais d’inscription payés par les entreprises, soit 3 900 € pour la licence et 5 600 € pour le master.

(1) En 2006, la Commission européenne, par le biais de la commission "Société de l'information et média", a reconnu la stratégie de l'Iae de Caen  et de Télécom Lille comme innovante et performante.


Sabrina Dourlens | Publié le