Sylvain Leauthier (université catholique de Lyon) : “Sur les réseaux sociaux, il faut assumer ses propos”

Isabelle Dautresme
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Sylvain Leauthier, community manager de l'université catholique de Lyon // DR
Sylvain Leauthier, community manager de l'université catholique de Lyon // DR
Responsable du site de l'université catholique de Lyon et de l'animation de ses réseaux sociaux depuis plusieurs années, Sylvain Leauthier insiste sur l'importance de se doter de bons outils pour communiquer de façon efficace, tout en conservant sa personnalité.

La polyvalence, la variété des tâches : voilà ce qu’apprécie le plus Sylvain Leauthier dans l’exercice de son métier de community manager à l’université catholique de Lyon. Arrivé là, un peu par hasard, après une première expérience professionnelle au service communication d’une entreprise de transport, il est recruté par l’université lyonnaise pour refonder et gérer le site Internet. “J’étais en première ligne lorsque les réseaux sociaux et les plates-formes professionnelles ont commencé à émerger en 2009-2010, c’est donc tout naturellement que je les ai pris en charge”, explique le trentenaire.

Aujourd’hui, près de la moitié de son temps de travail est consacré à l’animation de réseaux, la coordination des actions des différentes entités de l’université (facultés, centre de recherche et écoles) ainsi qu’à la sensibilisation des enseignants et étudiants à ces médias. “On ne peut pas empêcher les personnes de s’exprimer sur les réseaux sociaux. À nous de les accompagner”, souligne Sylvain Leauthier qui travaille actuellement à une charte médias sociaux commune aux cinq universités catholiques françaises.

La dimension pédagogique de son métier n’est d’ailleurs pas pour lui déplaire. “C’est très enrichissant d’échanger avec des personnes qui ont un autre usage que le mien des réseaux. J’en apprends beaucoup sur l’évolution de ces outils”, s’enthousiasme le jeune homme.

Même si on en a très envie, on ne peut pas tester toutes les nouveautés, il y en a trop

Bien choisir ses réseaux sociaux

Se tenir informé des nouveautés serait d’ailleurs, selon Sylvain Leauthier, une composante essentielle du métier de CM. À condition, toutefois, de ne pas se laisser déborder : “Même si on en a très envie, on ne peut pas tester toutes les nouveautés, il y en a trop. Il faut donc faire des choix, quitte à abandonner certaines plates-formes, au profit d’autres, encore confidentielles mais dont on pense qu’elles vont se développer dans l’avenir.” À l’instar de Google+, que l’UCLy a investi dès son lancement : “Le réseau social du géant de Mountain View présente d’indéniables avantages, à commencer par sa connexion aux autres produits Google (Youtube, Google News, Google App…), ce qui en fait une véritable machine à référencement.”

Des outils de veille efficaces

Qui dit animation des réseaux sociaux, dit également travail de veille sur ce qui s’y dit de l’université. Pas question pour autant de passer des heures sur la Toile à guetter le moindre post. “Il existe des outils très performants, encore faut-il prendre le temps de les sélectionner”, prévient le jeune homme qui a jeté son dévolu sur Hootsuite Pro : “Il garantit un bon suivi des mots-clés, renseigne sur les taux de clics (suivi statistique) et permet de publier simultanément sur des espaces différents. Sans parler des programmations qui font gagner tellement de temps.”

Il faut montrer que, derrière l’institution, il y a des hommes

Oser la personnalisation

À Lyon, communication institutionnelle ne rime pas nécessairement avec anonymat. “Ce n’est pas parce que l’on est CM d’une université ou d’une école que l’on doit en oublier son nom”, lâche le jeune homme qui a pris le parti d’afficher le sien dans la biographie du compte Twitter de l’université. “On assiste à une forte augmentation des échanges privés sur les réseaux sociaux. Il faut montrer que, derrière l’institution, il y a des hommes.” C’est d’autant plus important, selon lui, qu’en cas de crise, répondre à un commentaire négatif en précisant qui l’on est permet de désamorcer les tensions.

Quand on l’interroge sur son avenir, Sylvain ne se voit pas quitter l’enseignement supérieur : “La fonction de CM en école et en université est, de par sa complexité, très stimulante intellectuellement ! “Et il sait de quoi il parle. Il est à l’initiative de webuniv, une plate-forme qui réunit 200 professionnels de la communication et du Web de l’enseignement supérieur, “une sorte de super communauté où l’on échange les bonnes pratiques et discute des enjeux du Web”, et en est, aujourd’hui, un animateur actif !

Communication : notre conférence EducPros
La prochaine conférence EducPros, organisée le 23 janvier 2014, a pour thème "Communication digitale : évaluez votre retour sur investissement". Découvrir le programme.

Isabelle Dautresme | Publié le