Newsletter

Octant Partenaires : vers l'émergence d'un grand groupe français ?

Olivier Monod
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les fonds étrangers ont pu investir massivement en France car le marché n'était pas structuré. De multiples petits acteurs, éparpillés et aux statuts différents, se partageaient le secteur. Cette situation pourrait changer avec l'arrivée discrète mais concertée d’Octant Partenaires.

« Nous voulons devenir l’un des premiers acteurs français dans le domaine de l'enseignement supérieur privé, affirme sans trembler le directeur Stéphane Moreau. L'objectif est de faire comme Ionis ou l'INSEEC, avec un peu de retard mais avec plus de moyens. »

Cette holding d'investissement créée par Robert Zolade, cofondateur du groupe de restauration Elior , se veut un investisseur éclairé, peu intéressé par la revente et capable de travailler sur le long terme. « Nous voulons investir 100 millions d'euros en fonds propres sur trois ou quatre ans dans des filières à contenu pédagogique fort et proposant des débouchés », détaille Stéphane Moreau.

Un plan ambitieux développé sans précipitation. Dans un premier temps, Octant investit dans les prépas privées aux concours de la santé comme IPESUD et Objectif Concours, « pour apprendre le métier ». Le domaine très lucratif de la santé a été identifié comme première cible d'Octant. « Nous pensons réaliser rapidement 50 millions d'euros de chiffre d'affaires dans ce secteur, contre 20 millions aujourd'hui. Nous allons notamment nous déployer dans le domaine de l'ostéopathie », prévient le directeur.

Cette stratégie s'explique par la complexité du secteur. « Il est possible de dégager des marges pérennes dans ce secteur, mais ce n'est pas un eldorado, tout le monde ne gagne pas d'argent, met en garde l'investisseur. Le chemin n'est pas simple, et peut prendre plusieurs années. » La volonté d'aller au bout est bel et bien présente.

Olivier Monod
Janvier 2011


Olivier Monod | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires