Newsletter

Exclusif. Trendence 2014 : Google superstar pour les futurs ingénieurs et managers européens

Isabelle Maradan
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Trendence 2014 Europe, le siège de Google à New York © Google
Trendence 2014 Europe, le siège de Google à New York © Google

Dans les "Top employeurs Trendence 2014", Google confirme sa place de leader auprès des futurs salariés européens en école de management et d’ingénieurs. Le "fun at work" attire toujours les jeunes diplômés. Derrière, les deux constructeurs automobiles allemands, BMW et Volkswagen, renforcent leur attractivité.

Les ambitions professionnelles des étudiants en école de management et d'ingénieurs manqueraient-elles d'originalité ? Futurs ingénieurs, comme futurs managers plébiscitent toujours Google. La marque, qui nous saute aux yeux plusieurs fois par jour et rachète une entreprise par semaine, conserve sa première place dans les Top employeurs 2014 réalisés par l'Institut Trendence. L'entreprise phare effectue même l'une des meilleures progressions depuis le baromètre précédent. 13 % des 120.000 futurs ingénieurs et 9 % des 95.000 futurs managers de 24 pays européens, interrogés entre novembre 2013 et mars 2014, la citent ainsi parmi les trois sociétés dans lesquelles ils souhaiteraient postuler après leur diplôme.

Le "fun at work" chez Google

Sur son site carrière, le géant californien du Web ne promet rien moins qu' "un métier passionnant, une empreinte sur le monde ". Et l'image du "googler" se situe aux antipodes de celle de l'employé en costume cravate. Dans l'entreprise préférée des jeunes, les salariés – la vingtaine soigneusement négligée – jouent au baby-foot ou lisent un dossier dans un hamac, quand ils ne se réunissent pas sur des sièges design aux couleurs flashy. "Les jeunes gardent seulement l'image du hamac, alors qu'il est là pour qu'ils passent seize heures par jour au boulot", ironise un responsable de recrutement, précisant ne pas pouvoir mettre ce commentaire sur le dos du grand groupe français qui l'emploie.

En tout cas, le "fun at work" véhiculé par le mastodonte séduit toujours. Il faut dire que les étudiants européens interrogés par l'institut allemand entendent bien choisir leur employeur autant pour l'idée d'avoir des collègues sympathiques et d'être apprécié au travail que pour le contenu du job ou le développement de carrière. Et ces dimensions leur importent bien plus que leur niveau de responsabilité ou même leur première fiche de paie, dont ils déclarent peu se soucier.

BMW et Volkswagen carburent

Plus étonnant, ces futurs salariés européens disent prendre très peu en compte les succès d'une entreprise sur le marché avant de la choisir. Et pourtant... les résultats exceptionnels des deux fabricants automobiles allemands, BMW et Volkswagen, depuis 2012, semblent bien titiller leurs ambitions professionnelles.

Volkswagen carbure à la 2e place du podium des employeurs rêvés des futurs ingénieurs comme des futurs managers. Il s'offre même le plaisir de croquer la pomme en remontant de trois places dans le Top employeurs des managers cette année pour venir prendre la place de l'autre géant américain, Apple, juste derrière Google.

Et BMW accélère pour se classer de la 9e à la 5e place dans le Top employeurs des futurs managers et gagner une place cette année chez les ingénieurs (4e). Ce groupe, qui fabrique aussi les Mini et les Rolls-Royce, a affiché un nouveau record de vente en 2013. De son côté, Volkswagen, qui regroupe notamment Seat, Porsche et Audi, peut s'enorgueillir d'un chiffre d'affaires à nouveau en hausse en 2013. Le groupe aux douze marques ne compte pas perdre de vitesse, et prévoit d'ailleurs l'ouverture de dix usines en Chine d'ici à 2017.

La Commission européenne convoitée

Autre montée en puissance dans le classement des employeurs préférés des Européens : celle de la Commission européenne, qui confirme sa percée dans le cœur des étudiants en management. 32e du Top employeurs en 2012 et 14e en 2013, l'institution fait cette année son entrée dans le Top 10. Il faut dire que la Commission européenne a investi sur la marque employeur depuis 2010, avec un site EU Careers, des ambassadeurs dans les pays de l'Union et le développement de sa communauté sur Facebook. Et pour cause. Le Parlement européen devra remplacer 50 % de son personnel partant en retraite d'ici à 2020, soit 3.000 postes.

Un gisement très convoité. En 2012, 41.000 candidats de 28 pays européens ont postulé aux 260 places disponibles au sein de la Commission. La sécurité de l'emploi peut toujours faire rêver, elle reste très difficile à atteindre, y compris pour les futurs diplômés d'école de management et d'ingénieurs.

Les étudiants d'Europe du Sud inquiets

Avant même la sécurité, c'est d'un emploi tout court dont les étudiants espagnols, grecs, italiens et portugais, osent à peine rêver. Les futurs diplômés d'écoles de management ou d'ingénieurs espagnols sont 9 sur 10 à se dire inquiets pour leur carrière. Les futurs managers de la péninsule Ibérique tablent sur l'envoi de 75 candidatures et s'attendent à ce que leur recherche dure plus de dix mois.

Pour une fois, les étudiants français peuvent se réjouir d'être en dessous de la moyenne européenne. En comparaison, les futurs managers de l'Hexagone sont seulement 57 % à exprimer leur inquiétude. Et seuls 4 ingénieurs en formation sur 10 craignent pour leur future carrière. Optimistes, les jeunes Français ? À condition de ne les comparer ni aux managers norvégiens ou suisses ni aux ingénieurs néerlandais ou autrichiens. Moins de 30 % d'entre eux se font du souci pour leur avenir professionnel. Plus facile d'être maître zen dans un pays qui résiste mieux à la crise.

Classement Trendence 2014 des employeurs préférés des étudiants européens en commerce et management (1)

Rang 2014 étudiants européens Rang 2014 étudiants français Entreprises Rang 2013
1 4 Google 1
2 77 Volkswagen Group 5
3 17 Apple 2
4 17 PwC (PricewaterhouseCoopers) 4
5 42 BMW Group 9
6 5 Ernst & Young (EY) 3
7 8 KPMG 7
8 13 Deloitte 10
9 2 L'Oréal 8
10 3 European Commission 14
11 25 Coca-Cola 6
12 34 Microsoft 11
13 24 Unilever 15
14 26 Procter & Gamble 13
15 8 Nestlé 16
16 1 LVMH 12
17 48 adidas 24
18 20 McKinsey & Company 20
19 Lufthansa 26
20 20 BCG The Boston Consulting Group 19

 

Classement Trendence 2014 des employeurs préférés des étudiants européens en ingénierie et informatique (1)

Rang 2014
étudiants européens
Rang 2014
étudiants français
Entreprise Rang 2013
1 5 Google 1
2 63 Volkswagen Group 2
3 28 Microsoft 3
4 18 BMW Group 5
5 22 Apple 4
6 45 Siemens 7
7 40 IBM 8
8 1 EADS 6
9 59 Bosch 9
10 63 Bayer 11
11 Intel 12
12 Daimler/ Mercedes-Benz 14
13 87 European Space Agency 16
14 101 ABB 17
15 22 Nestlé 15
16 63 BASF 22
17 Rolls-Royce 18
18 36 GE 24
19 101 GlaxoSmithKline 13
20 Samsung 30

(1) Les étudiants ont répondu à la question suivante : “Chez quels employeurs ­allez-vous vraisemblablement postuler après votre diplôme ?” Avec la possibilité de choisir jusqu’à trois entreprises.


Isabelle Maradan | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires