Newsletter

Appel à témoignages. Enseignants-chercheurs, êtes-vous passés à la pédagogie numérique ?

Morgane Taquet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Un boîtier électronique à l'UPMC
Un boîtier électronique à l'UPMC // ©  UPMC

Boîtiers électroniques, podcast, Mooc, tableau blanc interactif... Les nouveaux outils numériques foisonnent, mais quel est leur impact sur la manière de faire cours ? Comment et à quel point sont-ils utilisés ? Pour quel bénéfice ? EducPros vous donne la parole pour le savoir.

Alors que le monde de l’éducation est entré dans l’ère numérique, qu’en est-il de votre enseignement ? Utilisez-vous le numérique dans vos cours ? Quels outils privilégiez-vous ?

Enseignants-chercheurs, faites-nous part de votre témoignage.


Morgane Taquet | Publié le

Vos commentaires (6)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
VARRAINE Elodie.

Ce que pensent les étudiants des pédagogies innovantes au département STAPS de Font Romeu (Université de Perpignan Via Domitia) https://www.youtube.com/watch?v=eDBz1IZBBec&list=PL8zg3UBVbDpB-Tqt7zKTAbcTjFOPXPb1b https://www.youtube.com/watch?v=NrvjY6K7cKA&index=2&list=PL8zg3UBVbDpB-Tqt7zKTAbcTjFOPXPb1b

FUBAR.

personnellement je peux plutôt vous parler du désert numérique. Je crois que s'il y a foisonnement, ça n'est absolument pas le cas chez nous. A part Moodle (que j'utilise) il n'y a RIEN. Dire que le supérieur est entré de plein pied dans l'ère numérique me semble être une généralisation un peu hâtive. Il serait assez intéressant de réaliser un état des lieux ou une cartographie des équipements. Déjà quand on arrêtera de considérer qu'il est normal et naturel que l'enseignant chercheur se paie avec ses maigres deniers l'ordinateur sur lequel il travaille tous les jours (j'adorerais qu'on demande la même chose à un cadre de banque: Bring Your Own Device) on aura fait un grand pas.

Leblanc.

Bonjour, Depuis 2001, année de la première version de la plateforme numérique "moodle", je "mets mes cours sur internet", expression consacrée des étudiants. En fait, je les rédige intégralement en word, les séquence, les accompagne d'une bande vidéo qui est soit une conférence que j'ai donnée sur le thème, soit un cours issu de documents en ligne à disposition + un forum dans lequel je pose des questions très très simples qui évoluent pour être reformulées et acquérir un bon niveau universitaire. Avant cette utilisation, je constatais que le cours était facilement oublié ou retenu à 30%, ce qui constitue une moyenne. Mais à présent, un plus grand investissement des étudiants permet non seulement une meilleure maîtrise et mémorisation du cours, mais aussi un intérêt beaucoup plus grand. Les étudiants se passionnent davantage parce qu'ils peuvent lire et relire en toute confiance (c'est le texte du prof), mais aussi avoir des éclairages différents. Il y a une nouvelle énergie dans le cours et c'est admirable. Cathy Leblanc Prof. en philosophie à l'Université catholique de Lille.

Taquet Morgane (Educpros).

Merci pour votre témoignage Serge Gueldry. N'hésitez pas à participer à notre appel à témoignages!

Franck Provoc.

010001111, 01111, 01010, 01111. 00000

Voir plus de commentaires