Newsletter

Apprendre, c’est expliciter et faire expliciter


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Un proverbe chinois dit : « Mieux vaut apprendre à pêcher que donner un poisson. » En ce sens, avec les meilleures intentions du monde, on peut être tenté de trop assister l’élève dans sa démarche et ainsi vider l’action de tout apprentissage possible pour ne proposer qu’une simple reproduction d’exercice. Ce dont il est question, c’est comment apprendre, plus précisément comment organiser les conditions de classe pour faire en sorte qu’ils apprennent ensemble. À ce titre, la conduite de classe peut être une série d’actes très quotidiens. Par exemple :

– partez de la question d’un élève pour en faire celle de la classe : renvoyer au collectif, à une résolution progressive et partagée institue le groupe en vraie « communauté apprenante », sans risque de stigmatisation individuelle ;

– enregistrez au tableau les « petits pas » successifs en identifiant les acquis, les savoirs en jeu, en organisant la trace écrite de façon progressive ;

– explicitez en mots, en schémas ce qui a été fait pour permettre à tous les élèves de dépasser la simple approche narrative d’actes sans sens ;

– questionnez plutôt sur les démarches et le processus (« comment as-tu fait ? ») pour travailler avec eux la capacité à interpréter, comme celle à questionner les évidences (« Qu’en savez-vous ? ») ;

– invitez le plus souvent possible à la recherche de l’information dans le cahier, dans le manuel ou dans d’autres supports disponibles, pas nécessairement Internet.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires