Trente-six écoles au tableau d'honneur

Géraldine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Les grandes écoles de commerce françaises, loin de céder à la tentation de la standardisation au niveau mondial, défendent leur particularisme, et c’est ainsi qu’elles s’imposent sur la scène internationale. Le

Notre palmarès n’est ouvert qu’aux meilleures écoles de commerce françaises, c’est-à-dire à celles dont le diplôme délivre le grade de master. Nous exigeons
d’elles beaucoup de temps et de transparence pour passer au crible leur offre de formation, leurs moyens, leurs résultats. Peu d’autres acteurs de l’enseignement supérieur, en France, semblent prêts à se mettre ainsi en question chaque année. Mais les résultats sont là : dans leur ensemble, ces écoles sont, de loin, les formations françaises les plus innovantes, les plus dynamiques et les plus visibles sur la scène internationale, bien avant d’autres grands établissements prestigieux en France.

Les trente-six établissements qui figurent dans notre tableau d’honneur sont comparés sur des compétences qu’ils partagent. Mais tous n’ont pas fait les mêmes choix pédagogiques et n’ont pas opté pour la même stratégie de développement. Notre présentation par domaine – niveau international, niveau académique, relations avec les entreprises – permet à chaque école de se situer de manière nuancée par rapport à ses consoeurs, en mettant en évidence ses points forts.

Deux niveaux de lecture

Nos tableaux peuvent livrer deux niveaux de lecture. De loin, ce sont deux groupes d’écoles qui ressortent, l’un composé des cinq très grandes qui composent le peloton de tête : HEC, l’ESSEC, l’ESCP-EAP, l’EM Lyon, l’EDHEC. Au total, 176 points séparent la dernière de ce groupe de la première du groupe suivant. Quant au second groupe, les écoles qui s’y trouvent pourraient, par contraste, apparaître pratiquement à égalité étant donné le faible écart de points qui les séparent chacune de leurs deux rivales les plus proches ! Une lecture plus fine permet cependant de dégager quatre groupes d’écoles, comme l’an dernier, mais avec quelques transferts d’une « poule » à l’autre. C’est une évolution de nos paramètres dans le domaine international qui explique en grande partie les quelques mouvements observés par les écoles dans nos tableaux par rapport à 2007.

Le groupe de tête ne changeant pas, le deuxième groupe est composé de sept établissements : Audencia, l’ESC Grenoble et Euromed Management, ainsi que trois écoles du groupe Ecricome : les ESC Reims, Rouen et Toulouse ; enfin, événement inédit, c’est une école recrutant au niveau bac, l’IESEG, qui ferme ce groupe des « challengers ». Un établissement qui s’affirme désormais comme un concurrent très sérieux des grandes ESC. L’ESC Bordeaux ouvre le groupe suivant, le plus nombreux, composé de quinze écoles qui se retrouvent dans un mouchoir de poche, puisque la fourchette séparant la première de la dernière n’est que de 94 points. Enfin, le dernier groupe comprend les neuf écoles totalisant 205 points ou moins.

Cliquez pour découvrir le classement général des Ecoles de commerce masterisées .


Géraldine Dauvergne | Publié le