Newsletter

Des écoles globalement en progression

Sophie Blitman, avec Céline Authemayou et Olivier Monod
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Hall de l'École des ponts ParisTech // © Hermine Cléret
Hall de l'École des ponts ParisTech // © Hermine Cléret // ©  Hermine Cléret

Gagnant en moyenne plus de deux points par rapport à notre édition précédente, les écoles d'ingénieurs progressent dans notre classement. Ce qui n'empêche pas individuellement des hausses (ou des baisses) plus marquées, en raison notamment du critère de la rémunération.

Comme les années précédentes, nous avons procédé à une répartition en cinq groupes qui nous paraissent mieux refléter que des rangs la réalité d'établissements souvent très proches les uns des autres. A côté des 11 écoles du groupe A+, qui se démarquent sur la majorité des critères, le groupe A rassemble 30 écoles, contre 22 l'an dernier, signe d'une progression générale, confirmée par une moyenne en hausse de deux points pour les écoles postbac (de 28 à 30) comme pour les écoles à bac+2 (de 36 à 38).

Les variations les plus importantes sont liées à la rémunération des jeunes ingénieurs, à la sortie de l'école mais aussi trois ans après : des fourchettes déterminées à partir de l'enquête 2012 de la CGE (Conférence des grandes écoles) (pdf) et de celle du CNISF (Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France), ainsi que d'une nouvelle enquête, réalisée par le cabinet de conseil en ressources humaines Aon Hewitt auprès de 70 entreprises de secteurs d'activité différents.

Certaines écoles en bénéficient, à l'instar des Mines d'Alès, de l'ENAC ou de l'ENSAI Rennes qui rejoignent le groupe A ; parmi les écoles postbac, l'ESTACA et HEI passent du groupe C au groupe B. À l'inverse, d'autres écoles comme l'ENSMM, Grenoble INP - Génie industriel ainsi que l'EPF, l'UTT et l'UTBM, ne voient pas les rémunérations diminuer en valeur absolue, mais connaissent une baisse relative par rapport à d'autres établissements. Enfin, les écoles d'agronomie sont traditionnellement affaiblies par ce critère, dans la mesure où ce secteur d'emploi est en moyenne moins rémunérateur que les autres.

Place à l'innovation pédagogique

Autre nouveauté de cette édition 2013 : la prise en compte de l'innovation pédagogique. Alors qu'il est difficile de mesurer quantitativement l'innovation pédagogique dont font preuve les établissements, les résultats de l'appel à projet des Initiatives d'excellence en formations innovantes (Idefi), lancé dans le cadre des Investissements d'avenir, nous a paru être un bon critère à prendre en compte pour cette édition 2013.

En effet, les écoles d'ingénieurs ont été largement reconnues par le jury international qui a récompensé, en mars 2012, 37 projets. Au total, 72 écoles d'ingénieurs (36 postbac et 36 après bac+2) sont impliquées dans un Idefi, voire dans deux pour sept d'entre elles, ou même dans trois projets pour celles qui forment notre top 3.

 

Les écoles à la pédagogie la plus innovante

NOM DES PROJETS SÉLECTIONNÉS DANS LE CADRE DES IDEFI
(Initiatives d'excellence en formations innovantes) (1)
École des ponts - Marne-la-Vallée D-School, Idea, UTOP
INSA Lyon Innovente, Amaco, Finmina
Polytech Orléans Remis, Edifice, Avostti

(1) Écoles participant à au moins trois projets sélectionnés par le jury international du grand emprunt, visant à faire émerger des formations innovantes.

Consulter l'intégralité des résultats du palmarès des écoles d'ingénieurs après bac  et du palmarès des écoles d'ingénieurs après bac+2 sur letudiant.fr.

Sophie Blitman, avec Céline Authemayou et Olivier Monod | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
M CAZIER.

Globalement, on voit dans le classement le poids de la recherche alors que certains établissements ne demandent pas aux chercheurs d'enseigner car sous statut CNRS par ex. il faudrait rappeler que la recherche est importante quand elle participe effectivement à la qualité de la formation, notamment pour les ingénieurs qui auront à développer ce que les chercheurs inventent: un critère % des enseignements assurés par des enseignants chercheurs serait un élément contributif de la qualité pédagique (plutot que CA recherche par ex). cordialement