Newsletter

Les blogs, outils de vulgarisation scientifique en vogue

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le portail de blogs de l'agence Science presse
Le portail de blogs de l'agence Science presse
Dans le landerneau des blogueurs scientifiques, c'est un petit événement. Lors de son édition 2008, le forum Labo&Biotech, salon des professionnels des matériels de laboratoire, propose un « 1er forum des blogueurs scientifiques » à la porte de Versailles le 3 juin 2008. Deux hubs (l'un concernant des ingénieurs et scientifiques francophones, l'autre sur blogs et blogueurs ) sur Viadeo ont préparé cette rencontre d'aficionados au grand jour.

La vulgarisation de l’information scientifique et les débats scientifiques citoyens ont trouvé un nouvel outil de communication avec les blogs de scientifiques issus du sérail ou d’amateurs éclairés. Aux Etats-Unis, initié en 2002, le phénomène a pris de l’ampleur, avec quelque 2000 blogs scientifiques recensés. Une longueur d’avance par rapport à la blogosphère francophone : 25 blogs scientifiques auraient pignon sur web au Québec contre une quinzaine en France, référencés pour la plupart sur des portails ad hoc.

Les scientifiques parlent aux citoyens (et inversement)

« Le blog scientifique un très bel outil , inédit, qui sert de passerelle entre les scientifiques – souvent accusés de rester dans leur tour d’ivoire - et les citoyens qui trouvent ainsi un moyen de leur parler directement », analyse le Québécois Pascal Lapointe, co-auteur de « Science, On blogue ! », rédacteur en chef de l’agence science presse et choisi pour animer le 1er forum français. Son expérience est fondée sur le portail de blogs scientifiques québécois créé en 2005. Sentant le phénomène blog se développer, son agence d’actualité scientifique a créé un espace dédié à une quinzaine de thèmes de société pour lesquels des scientifiques ont été sollicités dans les universités : à eux de les alimenter régulièrement avec leurs billets. Une démarche originale, alors qu’en France, les blogs scientifiques se sont d’abord développés de manière individuelle, à partir de 2006, initialement sans connexion entre blogueurs. Ils ont été ensuite rassemblés, pour certains, sur des portails comme le c@fé des sciences .

La galaxie des blogs

Les thèmes abordés vont de la vulgarisation scientifique aux problèmes que rencontrent les chercheurs ou étudiants chercheurs dans leur quotidien. « Cela va du blog très vulgarisé voire atteignant le stade de rock star des blogs scientifiques comme celui d’un professeur de biologie du Minnesota - contre les créationnistes qui créent beaucoup de controverses - jusqu’à des blogs qui rassemblent une poignée de chercheurs qui s’en servent comme carnets de notes entre laboratoires dispersés », décrypte Pascal Lapointe.  

On blogue sur les blogs

Palmarès de blogs scientifiques, portails de blogs spécialisés , blogs analysant le phénomène des blogueurs scientifiques…Les blogs semblent effectivement devenir un « champ scientifique » à eux tous seuls. Quels usages les scientifiques peuvent tirer de ce nouvel outil ? Olivier Ertzscheid , maître de conférences en sciences de l’information à l’IUT de la Roche-sur-Yon, donne sur son blog l’analyse – en français – d’un professeur du MIT, Henry Jenkins , traduit par « Les universitaires devraient blogguer ». Il y liste les avantages que les thésards (futurs, actuels et anciens), les enseignants, le grand public et les média peuvent tirer de ces blogs scientifiques. Un plaidoyer pour que les universitaires s'emparent de cet espace public de parole « académique ».

Tout reste à construire

Un contrepoint alors que de son côté, l’institution universitaire ou scientifique ne semble pas encore avoir pris la mesure des possibles dans ce domaine. « Beaucoup d’administrateurs des universités restent indifférents aux blogs et certains craignent qu’ils n’écornent l’image de l’institution. Mais la base reste la liberté de parole des scientifiques. L’audience des blogs scientifiques va se développer. A côté de la baladodiffusion, des réseaux sociaux, c’est un des outils de la vulgarisation scientifique qui a une place particulière car il est participatif », pronostique Pascal Lapointe. Parole d’expert. La suite aux blogueurs...  


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Philippe MELAINE.

une suggestion: http://dispapapourquoi.blogspot.fr/