Les contours des futurs concours de recrutement des enseignants enfin officialisés

Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Attendues par les universités pour construire leurs masters « enseignement », le cadrage général des maquettes des concours de recrutement des professeurs des écoles, des professeurs de collège et lycée et des CPE (conseillers principaux d’éducation) a été présenté le 13 octobre 2008 par le ministère de l’Education nationale. Elles seront dessinées à partir d’un même canevas mais les déclinaisons par discipline et/ ou section ne seront connues que d’ici un mois. Les universités pourront alors travailler sur leurs maquettes de masters, attendues elles au ministère de l’Enseignement supérieur début janvier 2009. L’ensemble du dispositif sera définitivement publié au printemps 2009, selon les conseillers ministériels de l’Education nationale.  

Quatre épreuves  

Quelles sont les nouveautés de ces concours de recrutement qui devront sélectionner les étudiants de niveau master à partir de 2010, première session dans ce nouveau régime ? Comme ce que demandaient la CPU et la CDIUFM, le nombre d’épreuves est sensiblement réduit. Les coefficients sont harmonisés entre les disciplines des différents concours.  

Sur un même canevas, quatre épreuves seront à passer pour l’ensemble des candidats postulants aux CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles), CAPES (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré), CAPET (certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique), CAPEPS (certificat d’aptitude au professorat de l’éducation physique et sportive), CAPLP (concours d’accès au corps des professeurs de lycée professionnel), CPE, contre six à sept épreuves actuellement. Deux épreuves d’admissibilité écrites seront passées en janvier de deuxième année de master, avant de passer deux épreuves d’admission orales en juin. Le recrutement ne pourra se faire qu’une fois le master obtenu.  

Un concours plus lourd à l’oral qu’a l’écrit  

Les candidats au CRPE devront concourir sur une épreuve de « français et culture humaniste » et une autre de « mathématiques et culture scientifique et technologique » pour être admissibles. Chacune des épreuves durera quatre heures et aura un coefficient de 2. Pour les candidats aux autres concours, les deux épreuves d’admissibilité dureront chacune cinq heures pour un coefficient 2. « Le niveau d’exigence disciplinaire pour ces deux épreuves sera celui de la licence », indique le texte de cadrage.

Les deux épreuves d’admission (3 heures de préparation, une heure d’entretien avec le jury, coefficient 1 chacune) sont équivalentes pour tous les concours. Il s’agira d’un « exercice pédagogique » (ou leçon) et d’un entretien devant un jury sur « les aspects concrets du fonctionnement du système éducatif ». Les épreuves écrites d’admissibilité compteront pour 40 % dans les coefficients des concours et les épreuves orales d’admission, après le stage, pour 60 %.   

Les stages encore en suspens

Sur les principes, les conseillers de Xavier Darcos présentant le cadrage des maquettes de concours notent qu’« on passe d’une logique de revalidation du niveau universitaire à une logique de recrutement. Le concours aura une fonction de sélection et de classement ». Les responsabilités sont affichées comme clairement partagées entre l’université chargée de la formation initiale et l’Education nationale chargée du recrutement, de l’adaptation au métier et de la formation continue. Cependant, les stages à organiser pendant les années de master essentiellement relèvent de l’université qui doit les intégrer à ses masters. C'est tout l'enjeu de la professionnalisation du métier des futurs enseignants, qui reste encore à inventer avec les IUFM, intégrés à certaines universités. Celles-ci pourront toutes proposer des masters aux métiers de l'enseignement, qu'elles aient ou non le renfort d'un IUFM.

Le concours de l’Agreg reste en l’état moyennant quelques aménagements d’épreuves le rapprochant du canevas général, avec l’ajout de l’exercice pédagogique et l’épreuve d’entretien devant le jury. Le recrutement se fait également au niveau du master.    


Fabienne Guimont | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires