Newsletter

L'IPAG décline les parcours extrêmes pour ses élèves managers

Pauline Capmas-Delarue
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Stage aux Glénans organisé par l'Ipag © Ipag
Stage aux Glénans organisé par l'Ipag © Ipag

Pour apprendre aux futurs managers à réagir, s'adapter et résister, l'IPAG Business School a mis en place un programme qui se décline en quatre parcours : de la préparation militaire à la survie en forêt, en passant par l'immersion au ministère de l'Intérieur et un stage de voile en plein hiver.

C'est pour faire sortir ses élèves du cadre des cours et leur apprendre à réagir face à l'imprévu que l'IPAG a développé depuis la rentrée 2013 le programme “IPAG XTrem”. “Une semaine hors école permet aux étudiants de mieux se connaître eux-mêmes et de développer des compétences utiles sur le marché de l'emploi”, explique Magali Barkatz, responsable du premier cycle.

Quatre parcours différents


Quatre parcours sont proposés par l'école, validés par un certificat. Les étudiants peuvent se plonger dans des situations liées au monde de la défense, dans le cadre d'une semaine de préparation militaire à l'ENSOA (École nationale des sous-officiers d'active). Au programme : épreuves sportives en groupe, 24 heures dans une ONG fictive, apprentissage des techniques de topographie...

Plus psychologique, le deuxième parcours consiste en une immersion au cœur du ministère de l'Intérieur pour s'imprégner des problématiques de l'intelligence économique. Les étudiants pourront alors visiter plusieurs entreprises et simuler une cellule de crise pour éprouver leur résistance au stress. Il s'agit de les sensibiliser à l'encadrement des pratiques de veille, la gestion d'une cyber-attaque, la négociation en situation complexe ou encore la stratégie d'influence des entreprises.

Autre possibilité : s'initier au management dans un espace clos. Celui-ci se présente comme une formation à la voile en plein hiver aux Glénans – la saison froide étant un choix pour éprouver la résistance des étudiants. Outre l'apprentissage de techniques de marins (nœuds, codes de navigation, vents...), “chacun devant prendre part à la vie à bord, une bonne organisation est de rigueur, et c'est un excellent exercice de management”, souligne Magali Barkatz.

Enfin, un stage de survie en forêt sera également organisé. “Son but premier est d'avoir une meilleure connaissance de soi et une bonne gestion du groupe en isolement”, commente la responsable. Les participants y apprendront des techniques de survie : préparer un repas sans matériel, reconnaître les plantes, maîtriser la topographie...

“En entreprise, on est tous amenés à prendre des décisions rapides. Ce stage permet de revenir à quelque chose de très simple, pour que les futurs diplômés donnent le meilleur d'eux-mêmes dans des conditions qu'ils ne maîtrisent pas forcément.”

À paris et à nice


Ces parcours, proposés dans les deux centres de l'IPAG, à Paris et à Nice, sont ouverts à toutes les promotions, ce qui doit permettre une certaine mixité des âges dans les équipes participantes. Pour cette première session, chaque parcours peut accueillir au maximum 40 personnes, sauf le dernier qui est limité à 20. L'école attendant d'avoir des retours d'expérience pour éventuellement faire évoluer le nombre de places les années suivantes.


Pauline Capmas-Delarue | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires