Le label EPAS

Géraldine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L’EFMD décerne également le label EPAS (EFMD Programme Accreditation System) cette fois aux programmes de formation au management. Huit programmes français ont décroché cette accréditation, souvent considérée comme une première étape vers EQUIS.

La procédure d’attribution

Deux programmes au maximum peuvent être évalués par session. La candidature pour obtenir EPAS commence par un dossier de renseignements comprenant une lettre présentant les raisons stratégiques d’entrer dans cette procédure. Une conférence téléphonique de « mise au point » avec l’école établit les possibles difficultés ou omissions. L’école reçoit ensuite l’autorisation ou non d’entamer la procédure si son dossier respecte les critères d’éligibilité. Comme pour EQUIS, l’école réalise un rapport d’autoévaluation qui sert de base à la visite des pairs, dont l’un issu de l’entreprise. Cet audit apporte des compléments au rapport d’autoévaluation, il peut en contester la teneur et formule des pistes d’amélioration de la qualité. L’accréditation EPAS peut être octroyée pour trois ou cinq ans. Si aucune n’est accordée, l’école peut reformuler une demande au bout de deux ans. Les programmes accrédités pour cinq ans doivent soumettre un rapport de progression à mi-parcours, ceux labellisés pour trois ans doivent remettre des rapports de progression annuels.

Les normes EPAS

Les normes EPAS visent notamment à situer l’école dans son contexte national, particulièrement dans le cadre des accords de Bologne, à s’assurer qu’elle dispose de ressources suffisantes, qu’elle est clairement impliquée dans des activités de niveau international et au sein des entreprises. Les enseignants (permanents, associés, professionnels ou invités) doivent être assez nombreux, experts, impliqués dans des activités de recherche et innovants dans leur pédagogie. Le programme est audité sur les objectifs visés, le profil des étudiants et des diplômés, les méthodes d’évaluation, les processus de sélection des étudiants, l’insertion professionnelle... Les infrastructures de l’école sont aussi examinées. L’ensemble du programme doit être couvert par un dispositif d’assurance-qualité.

Les limites du label

Moins cher qu’EQUIS, EPAS reste coûteux. Pour cinq ans, les frais atteignent 21.600 € pour l’accréditation d’un programme, 28.800 € pour deux programmes. En cas de non-obtention du label, la procédure coûte 17.600 € si un seul programme est audité, 20.800 € pour deux.

Géraldine Dauvergne, avril 2010

Michel Kalika, directeur de l’EM Strasbourg : « Le nombre de candidats aux oraux est passé de 1.500 à 2.300 »
« J’ai lancé la demande d’accréditation EPAS quelques semaines après ma nomination, en 2008. Contrairement à EQUIS, le référentiel d’EPAS n’exige pas une stabilité de gouvernance... C’était donc possible. Les fondamentaux et les fondations de l’école étaient très solides. Nous avons donc déposé un dossier de préélibilité fin avril et en juin nous avons obtenu le feu vert des services de l’EFMD. En octobre, nous avons rendu notre dossier d’autoévaluation pour le programme grande école. Nous avons été audités en décembre et obtenu l’accréditation en mai 2009. Mais nous avions commencé à rédiger notre rapport d’autoévaluation dès le dépôt de la candidature. Lors de la visite des pairs, les auditeurs donnent des pistes d’amélioration à ­mettre en œuvre dans les trois ans. Ce regard extérieur a été très utile pour entrer dans une logique de progrès permanent.
En tant que nouveau directeur, la procédure EPAS a été pour moi un levier de changements. Le programme grande école est le programme phare de l’EM Strasbourg. Nous avons ainsi pu bénéficier d’un audit externe, objectif et exigeant. Les bénéfices d’EPAS ont d’abord concerné la culture interne de l’école, et celle du corps professoral en premier lieu : l’évaluation, l’amélioration cons­tante du programme...
À l’extérieur de l’école, l’obtention d’EPAS a probablement eu un effet immédiat. Le fait d’avoir reçu un label international est rassurant pour les parents. Le nombre de candidats a brutalement augmenté de 1.500 jurys à l’oral à 2.300 en 2009 ! Enfin, EPAS représente une étape dans nos démarches d’accré­ditation. L’école n’avait jamais été candidate à EQUIS ni à l’AACSB. Nous travaillons actuellement sur nos dossiers pour ces deux accréditations. »


Géraldine Dauvergne | Publié le