Newsletter

La carte d’identité d’Unîmes

De notre correspondant dans le Sud, Guillaume Mollaret
Publié le
Envoyer cet article à un ami
La cour du site Vauban, université de Nîmes
La cour du site Vauban, université de Nîmes // ©  Unîmes

Avec 3.700 étudiants, l’université de Nîmes est la plus jeune mais aussi la plus petite université de France métropolitaine.

Formations

– 3 départements et 5 domaines de formation (art ; droit, économie, gestion ;  lettres, langues, histoire ; psychologie ; sciences), sur 4 sites d'enseignement et de recherche.

– 39 diplômes, dont 14 licences professionnelles et 8 masters.

étudiants

– 3.700 étudiants (dont 215 étrangers issus de 49 pays).

– 46% d'étudiants boursiers.

personnels

– 809 personnes, dont 60,6% de femmes.

– 52 enseignants-chercheurs.

– 105 personnels administratifs.

–  714 vacataires.

Réussite et insertion

– Taux de réussite global : 82% (79% en licence ; 84,4% en licence pro ; 89,2% en master). 56,7% des étudiants de L1 issus d'un bac général passent en L2.

– Taux d'insertion : 89% des diplômés de licence pro 2011 et 92% des diplômés de master 2011 occupent un emploi après trente mois.

budget

16,44 millions d'euros (dont 11,6 millions d'euros dédiés à la masse salariale).


De notre correspondant dans le Sud, Guillaume Mollaret | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Sirius.

Votre commentaire, dans un français consternant, est le témoignage même de la faiblesse de l'université que vous prétendez défendre.

Sirius.

Pas de problème de taille ? Mais quand même, une taille et un budget inférieurs à de nombreuses écoles d'ingénieurs ou de gestion. Est-ce raisonnable pour une prétendue "université"?

Jimmy.

Je pense que ce commentaire est très abusif, ce n'est pas parce que l'université de Nîmes est une université de petite taille qu'elle n'a pas de compétences. Pour ta prétendue université, je suis en première année de droit à l'université de Nîmes, et nous avons des professeurs très diplômés et y'en de grandes responsabilité. Je trouve donc, qu'il est très facile de critiquer université qu'on ne connaît pas, surtout qu'elle n'existe seulement depuis 2007, au lieu de faire un commentaire de la sorte, merci la prochaine fois de faire un commentaire plus argumenter, est plus intéressant.