Newsletter

Lyon 3 : l’insertion professionnelle en étendard

Dossier réalisé par Franck Dorge
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Lyon 3 affiche de bons taux d’insertion professionnelle grâce à ses cursus interdisciplinaires. Des résultats qu’elle fait valoir pour renforcer son attractivité.


"L’université Jean-Moulin-Lyon 3 a développé des passerelles entre les lettres, les langues, le droit, la philosophie et le management autour de compétences cibles, et pas seulement autour de l’acquisition de connaissances, notamment en master 2", explique Didier Vinot, ancien chargé de mission à l’insertion professionnelle et à la professionnalisation et actuel vice-président en charge des ressources humaines et de la qualité de vie à l’université.

Tel est le cas du master histoire option culture-entreprise qui dispense notamment des cours en droit des affaires et en gestion des ressources humaines. Ou encore du master de philosophie éthique et développement durable qui propose des modules en management et un stage professionnel. "En croisant les compétences transversales et en investissant les compétences disciplinaires, nous arrivons à des diplômes qui permettent une excellente insertion professionnelle de nos étudiants", assure le vice-président.

Des modules assurés par l'IAE

L’université tire également profit de l’IAE qu’elle compte en son sein. L’institut fait ainsi bénéficier les lettres, les langues et les sciences humaines de modules en sciences de gestion. C’est le cas en particulier en géographie avec le master 2 géo-aménagement, spécialité géomarketing. Après une formation classique en humanités, les étudiants de M2 de ces UFR suivent des enseignements de marketing direct, de marketing fondamental, mais également d’audit qualité, de management de projet et d’équipe…

Cette politique interdisciplinaire donne de bons résultats en termes d’insertion, selon l’enquête menée par Lyon 3 auprès de ses anciens diplômés de licences professionnelles [LP] et de masters professionnels [MP]. Ainsi, le taux d’emploi à 27 mois (1) est de 89% en master professionnel et de 93% en licence professionnelle. La durée d’accès à l’emploi est en moyenne de deux mois en LP et de trois en masters. Le taux de CDI s’établit à 83% pour les licences professionnelles et à 77% pour les masters. Des résultats qui renforcent l’attractivité de l’université : plus de 3% d’inscrits supplémentaires en première année pour la rentrée 2010, 5% à la rentrée 2011 et un accroissement attendu à la rentrée 2012.

 

(1) Ces chiffres proviennent de l’enquête menée par l’Observatoire des formations et de l’insertion professionnelle de Lyon 3 auprès des diplômés de 2008 en master et licence professionnels (+ 70% de répondants).


Dossier réalisé par Franck Dorge | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires