Newsletter

Ghislain Bourdilleau, directeur de la communication : des collectivités locales aux universités

Dossier réalisé par Mathieu Oui
Publié le
Envoyer cet article à un ami
En poste à Poitiers depuis une année, le nouveau directeur de la communication de l’établissement souhaite moderniser l’image de l’établissement.

Sur l’un des murs du bureau du directeur de la communication, un poster figurant un étrange nuage de points. C’est une carte de la «twittosphère» : le nuage représente les comptes Twitter français les plus influents du moment. Arrivé à l’université en février 2011 après une carrière de plusieurs années dans les collectivités locales d’Île-de-France, Ghislain Bourdilleau désire moderniser l’image de l’établissement. Les réseaux sociaux font bien entendu partie de la stratégie du nouveau directeur de la communication. Un community manager a d’ailleurs été embauché pour s’occuper des tout nouveaux comptes Facebook et Twitter. D’autres recrutements sont en cours, notamment une personne en charge de constituer le réseau des anciens, un nouvel emploi financé par l’université, la fondation et le Fonds social européen (FSE).

Nouveau logo soumis au vote


«Je suis un facilitateur»

«Je suis un facilitateur», explique Ghislain Bourdilleau pour résumer sa fonction. Sa méthode : ne rien imposer, mais convaincre… par l’action et la preuve. Le nouveau logo de l’université ? Son choix final, parmi quatre propositions, a été soumis au vote populaire de la communauté des étudiants et de l’université – comptant plus de 9.000 participations – en décembre dernier. «Je n’impose aucune déclinaison du logo. Les composantes qui le souhaitent pourront garder leur propre visuel qui constitue leur identité.»

Expertise grand public


Quelques mois après sa prise de fonctions, le nouveau directeur a organisé un réseau de correspondants communication au sein de l’établissement. Une cinquantaine de personnes représentent les différentes composantes et les labos de recherche. C’est à ce réseau qu’ont été soumis les projets de sommaires des nouveaux magazines de l’université lancés en ce début 2012. Ce nouveau magazine, de parution bimestrielle, alternera entre une édition de vingt-quatre pages à vocation interne et une édition externe d’une cinquantaine de pages diffusée plus largement. Avec la volonté de se démarquer des publications universitaires exclusivement orientées sur la culture scientifique ou la vulgarisation. «Notre principale ligne de communication est l’expertise grand public sur des sujets d’actualité ou de société.» Au sommaire du premier numéro par exemple, un dossier sur les criminels, dans une approche transdisciplinaire qui reflète la pluralité des expertises de l’université poitevine.

Année électorale

«Avec l’autonomie, les universités se retrouvent aujourd’hui dans la situation des collectivités locales il y a vingt ans»

En 2011, Ghislain Bourdilleau disposait d’un budget annuel de 300.000 €, soit deux fois moins que ce qu’il gérait en tant que directeur de la communication de la ville de Clamart. «Avec l’autonomie, les universités se retrouvent aujourd’hui dans la situation des collectivités locales il y a vingt ans. Après la décentralisation de 1982, celles-ci ont été confrontées à de nouvelles responsabilités et à des transformations brutales. Dans ce contexte, la communication devient un véritable investissement.» Et cela d’autant plus que les établissements entrent en compétition les uns avec les autres.

À la question de savoir si ce poste de «dircom» est de nature politique, la réponse est négative. «Je ne suis pas rattaché au cabinet du président mais à la direction générale de l’université, ce qui permet une certaine distance. À la différence d’un directeur de communication en collectivité dont la mission est de faire réélire son élu, mon rôle est d’attirer plus d’étudiants, d’enseignants-chercheurs et d’entreprises vers l’université.» À propos de politique justement, en cette année électorale, le directeur de la communication souhaite utiliser les médias universitaires comme espaces ouverts aux candidats à la présidence de l’université dans leur campagne.

Dossier réalisé par Mathieu Oui
Février 2012


Dossier réalisé par Mathieu Oui | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires