Le rôle clé des compétitions étudiantes dans la formation à l'innovation

Jean-Claude Lewandowski
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Challenge projet d'entreprendre Télécom SudParis - Télécom Ecole de Management 2013
Challenge projet d'entreprendre Télécom SudParis - Télécom Ecole de Management 2013
Mobiliser les étudiants autour de projets innovants : tel est l'objet des nombreux concours organisés par des entreprises ou des écoles. Une manière concrète de les former à l'innovation.

En dehors des enseignements que proposent les écoles, un autre élément contribue fortement à former et à "sensibiliser" les étudiants à l'innovation : il s'agit des – nombreuses – compétitions qui leur sont destinées, et dont beaucoup portent sur la conception de produits ou de services innovants.

Le cas le plus emblématique est celui d'Imagine Cup, le concours d'innovation dans le domaine du numérique lancé il y a une dizaine d'années par Microsoft. Une initiative qui mobilise chaque année près de 300.000 étudiants dans le monde – et dans laquelle les équipes françaises d'écoles comme l'Epita, l'Efrei ou l'Esiea brillent régulièrement.

Autre exemple, Trophélia, concours d'innovation alimentaire créé par la CCI de Vaucluse. Destiné principalement aux élèves des écoles d'ingénieurs agroalimentaires, il consiste à concevoir "de A à Z" (de l'idée à la faisabilité industrielle en passant par la communication) un produit aussi attractif que possible, susceptible de se retrouver demain dans nos assiettes. Plusieurs produits conçus dans le cadre de Trophélia ont déjà fait l'objet d'un lancement industriel.

Les écoles impliquées

Les initiatives de ce type sont souvent encouragées par les écoles, qui n'hésitent pas à mettre des enseignants à la disposition des élèves pour les conseiller, voire à les valoriser dans le parcours scolaire.
Dans d'autres cas, ce sont les écoles elles-mêmes qui organisent la compétition. C'est le cas de l'INP Toulouse avec "INP Innov" ou du "Challenge Projet d'entreprendre" de Télécom École de management avec Télécom SudParis et leur incubateur, qui propose aux élèves, en équipes mixtes ingénieurs-managers, de monter un projet de création d’entreprise dans les TIC (technologies de l'information et de la communication).


Jean-Claude Lewandowski | Publié le