Newsletter

Rémunérations à Sciences po : des différences Paris-province


Publié le
Envoyer cet article à un ami
En matière de rémunération du directeur, il faut bien distinguer les IEP de régions et Sciences po Paris, qui dispose, lui, d’un statut hybride, en partie privé .

Sciences po Paris : 27.000€ brut + une prime

À l’IEP parisien, le salaire du directeur a provoqué la polémique à l’hiver 2011. Richard Descoings, décédé en avril 2012 , percevait 27.000€ brut mensuels (soit 324.000 € annuels), auxquels s’ajoutait une partie de la prime sur résultats : 295.000€ partagés entre les onze membres du comité exécutif. «Si l’on compare ma rémunération aux 4.500€ d’un président d’université, que faut-il penser : qu’ils sont mal payés ou que je le suis trop ?» avait alors répondu le responsable .

Une prime de 700€ pour les directeurs des IEP de régions

Côté IEP de régions, les directeurs touchent leur rémunération d’enseignant-chercheur, soit entre 38.000 € (professeur de 2e classe) et 73.000€ brut annuels (professeur de classe exceptionnelle, à laquelle s’ajoute une prime d’administration mensuelle de 700€ brut (8400 € annuels) – hormis le directeur de l’institut strasbourgeois qui dispose d’un statut particulier, son école étant une composante de l’université de Strasbourg. «Cette prime n’a jamais été revalorisée depuis sa création, à la fin des années 1980», souligne Gilles Pollet, directeur de l’institut lyonnais.

«Par rapport à des fonctions à responsabilités comparables aux nôtres, c’est à mourir de rire !», grince Pierre Mathiot, directeur de l'IEP de Lille. Mais c’est surtout la question de la faible rémunération des universitaires en général qui inquiète le responsable. «Le danger est fort dans l’enseignement public que ceux qui ont du potentiel soient récupérés par le secteur privé, ou restent universitaires, avec une vie rémunérée à côté, ne consacrant ainsi qu’une petite part de leur temps à leur métier. Encore plus quand on nous explique qu’avec le temps libre dont disposent les universitaires, ils peuvent bien trouver à gagner ailleurs…» déplore le directeur lillois.

Les avantages attachés à la fonction sont limités. La plupart des IEP ont une voiture de service, pas forcément destinée au directeur. Pas de logement de fonction non plus.

Décharge d’enseignement complète, pas de promotions internes

Les directeurs ont une décharge complète d’enseignement, et peuvent cumuler la prime d’administration avec la PES (prime d’excellence scientifique, ex-PEDR). «Nous continuons nos recherches et nos publications, explique le directeur de l’institut lyonnais. Forcément de manière réduite. Nous y avons intérêt d’ailleurs, car nos promotions sont liées uniquement à notre métier d’enseignant-chercheur.»



Camille Stromboni
Mai 2012





Les directeurs des 8 IEP de régions

Christian Duval , directeur de Sciences po Aix, professeur des universités, agrégé en droit public.
Vincent Hoffmann-Martinot , directeur de Sciences po Bordeaux, professeur des universités en science politique.
Pierre Mathiot , directeur de Sciences po Lille, professeur des universités, agrégé en science politique.
Gilles Pollet , directeur de Sciences po Lyon, professeur des universités, agrégé en science politique.
Olivier Ihl , directeur de Sciences po Grenoble (jusqu’à fin avril 2012 ; Jean-Charles Froment va lui succéder), professeur des universités, agrégé en science politique.
span style="FONT-WEIGHT: bold">Patrick Le Floch, directeur de Sciences po Rennes, maître de conférences en économie.
span style="FONT-WEIGHT: bold">Sylvain Schirmann, directeur de Sciences po Strasbourg (cas particulier : étant donné le statut de l’IEP strasbourgeois, composante de l’université, le directeur est rémunéré comme un doyen ou un directeur d’UFR), professeur des universités, agrégé en histoire.
span style="FONT-WEIGHT: bold">Philippe Raimbault, directeur de Sciences po Toulouse, professeur des universités, agrégé en droit public.

Sciences po Paris
• La biographie de l’ancien directeur de Sciences po Paris, Richard Descoings .
• La biographie d’Hervé Crès, administrateur provisoire de l’IEP parisien.


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires