Relations écoles-entreprises : cela passe aussi par les étudiants

Morgane Taquet
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Entreprises, écoles et universités sont toujours en quête de nouvelles pratiques pour faciliter leur collaboration. Et si le principal concerné, c’est-à-dire l’étudiant, en était la clé ?

Principal intéressé, l’étudiant est rarement associé à la définition et à la mise en œuvre des politiques établissements-entreprises. Pourtant, pour un stage comme pour un contrat en alternance, il est le principal ambassadeur de son école ou de son université.

Les Anglo-Saxons l’ont bien compris et mêlent depuis longtemps leurs étudiants à la stratégie de communication et d’image de marque de leurs établissements. Mais le modèle américain du MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui mise sur ses étudiants pour ­valoriser sa marque, est-il transposable en France ? ­"Difficile de le reproduire tel quel, selon Alexis Méténier, directeur des relations entreprises à l’INSA de Lyon. Aux États-Unis, les entreprises sont installées géographiquement sur les campus, l’imbrication est déjà très forte." Un sentiment d’appartenance sans – aucun – doute renforcé par les frais d’inscription très conséquents dont ­doivent s’acquitter ces mêmes étudiants.

En France, pourtant, des initiatives étudiantes qui rapprochent entreprises et établissements existent, pour certaines, depuis des années, à l’image des forums entreprises, de plus en plus souvent animés par des jeunes. Mais établissements comme entreprises hésitent encore à systématiser ces pratiques.

Car miser sur les étudiants nécessite d’abord de leur faire confiance, comme en ­témoigne Nicolas Béguët-­Guerrero, campus manager à la Société générale et membre de l'association Synergie campus entreprises : "Globalement, nos entreprises membres ont ten­dance à privilégier les partenariats avec les écoles en tant qu’institutions pour des collaborations à moyen ou à long terme plutôt que passer par les étudiants."

En effet, la question de la pérennité des partenariats est au cœur des préoccupations des entreprises. Comment travailler avec des promotions qui changent chaque année ? Au total, 10 % seulement de la trentaine d’entreprises ­membres de Synergie disposent de programmes qui mettent l’étudiant (type "étudiant ambassadeur") au cœur de l’organisation, indique Nathalie Neyret, responsable Campus Management chez Areva. En cause notamment, la lourdeur de ce type de dispositifs.

"Il faut décomplexer la relation entre l’entreprise et l’étudiant. Elle ne doit plus être limitée au temps du stage", explique Alexis Méténier. Aux acteurs eux-mêmes de trouver pour l’étudiant le juste positionnement dans l’éventail des possibilités : de représentant de la marque à un simple relais auprès de ses ­pairs.

Lisez la suite dans la lettre "Interface" et découvrez quatre initiatives réussies impliquant les étudiants dans les relations entreprises.

"Interface", la lettre des relations écoles-universités-entreprises
Comment optimiser sa récolte de la taxe d’apprentissage ? Comment améliorer l’insertion professionnelle de ses jeunes diplômés ? De quelle manière établir des partenariats avec des PME ? La réponse est dans "Interface", la nouvelle lettre bimensuelle qui facilite les relations entre l’enseignement supérieur et le monde économique.

Lancée par l’Etudiant-EducPros et "L’Entreprise", "Interface" s’adresse aux professionnels des relations écoles-universités-entreprises (directeurs d’établissement, responsables des relations entreprises, BAIP, et aussi campus managers, recruteurs, RH…).

Dans chaque numéro, huit pages de conseils, d’analyses et de bonnes pratiques et aussi toute l’actualité du secteur, les manifestations et les nominations qui comptent.

Interface est disponible sur abonnement

Les conférences EducPros
Retrouvez le programme de notre prochaine conférence EducPros : Relations entreprises : comment capitaliser sur vos forces, organisée le 20 septembre 2013.

Morgane Taquet | Publié le