Une nouvelle voie d'accès aux six IEP du « concours commun »


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Une nouvelle voie d'accès aux six IEP du « concours commun »
Regroupés autour d'un concours commun d'entrée en première année, les six IEP (Aix, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse) pourraient adopter une autre voie d'admission commune. Cette fois-ci à l'entrée de la quatrième année, via la BEL (banque d'épreuves littéraires) des ENS (écoles normales supérieures).

« Une réflexion est engagée autour de la mise en place d'une voie d'accès pour les étudiants qui seront admissibles et sous-admissibles au concours des ENS », explique Pierre Mathiot , directeur de l'institut lillois. Celle-ci s'ajouterait aux divers concours proposés par les établissements pour accéder à leurs masters. Pour Sciences po Lille, cela pourrait représenter une vingtaine de places, en plus des 40 ouvertes actuellement sur concours. Un moyen supplémentaire de démocratiser l'accès aux écoles, selon Pierre Mathiot. « Il est très intéressant de remarquer que les sous-admissibles sont beaucoup plus souvent des étudiants venant de petits lycées et des boursiers », souligne-t-il. Et une bouffée d'air pour les classes préparatoires littéraires, qui disposeraient ainsi d'un débouché direct autre que l'ENS.

Une troisième année d'études définie par chaque IEP

Quid de la procédure de sélection ? Avant de passer le concours des ENS, les étudiants se porteraient candidats à l'un des six IEP . S'ils sont admissibles ou sous-admissibles à ce concours, ils passeraient ensuite un oral dans l'institut choisi. En cas d'admission, une dernière condition devra être remplie : une troisième année d'études. Laquelle ? C'est l'une des pierres d'achoppement entre les six instituts. Résultat : chacun choisira sa formule. Obtenir une licence dans telle ou telle matière, cuber sa khâgne, suivre un an d'études à l'étranger, etc. Une exigence définie également en fonction du master pour lequel postulera l'étudiant.

Prochaine échéance : la réunion des six directeurs d'IEP   le 12 mai 2010 à Lyon. Le dispositif pourrait se mettre en place dès l'année 2011. Dans ce cas, les premiers étudiants arriveraient à la rentrée 2012 dans les IEP.

Camille Stromboni


| Publié le