Juan Pirlot (Chapitre.com): "Cette diffusion d’articles scientifiques à un grand public est une première mondiale"

Propos recueillis par Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Juan Pirlot (Chapitre.com): "Cette diffusion d’articles scientifiques à un grand public est une première mondiale"
De 350 000 actuellement, le nombre d’articles de revues scientifiques que les internautes peuvent commander par Internet sur Chapitre.com passera à 10 millions d’ici à fin juin 2008. Résultat d’un partenariat entre l’INIST (Institut de l’information scientifique et technique), bibliothèque numérique du CNRS, et la librairie en ligne spécialisée dans le livre épuisé ou d’occasion, cette opération inédite rend accessibles au grand public des savoirs réservés jusqu’à présent aux chercheurs. Juan Pirlot de Corbion, fondateur et P-DG de Chapitre.com nous explique sa vision de ce partenariat et ses développements envisagés.

Pourquoi Chapitre.com s’est mis sur le créneau des articles scientifiques ?
Notre concept était initialement d’imprimer et de distribuer des livres anciens et rares, avec un slogan « tous les livres, même les introuvables » sur les éditions françaises et étrangères épuisées. Le cas des revues scientifiques n’est pas très éloigné de ce concept. Ces revues sont mal distribuées en librairie ou pour très peu de temps. La question était de savoir comment les rendre accessibles à nos clients. La réponse est venue de la rencontre avec l’INIST, le plus grand centre de numérisation de revues scientifiques qui diffuse auprès du public des chercheurs. Pour le CNRS, c’est la possibilité de diffuser auprès du grand public. Pour nous, c’est l’accès à un fonds imprimé inaccessible de 10 millions d’articles. Cette diffusion d’articles scientifiques à un grand public est une première mondiale.    

Quel est le fonds disponible ?
Les articles concernent tous les domaines (sciences humaines et sociales, biochimie, médecine, agriculture, environnement…). La plupart des revues sont parues il y a moins de 25 ans et le fonds d’articles est remis à jour en permanence au fur et à mesure de la parution des publications. Ils sont numérisés par l’INIST et son catalogue est diffusé par Chapitre.com au prix forfaitaire de 22 euros par article reproduit et envoyé, quel que soit le nombre de pages du document. Les articles sont pour la plupart en anglais ou en français, mais il y a 99 langues dans le catalogue. Dans le cas de la littérature française, on trouve de très bons articles sur Flaubert en anglais par exemple.

Pourquoi envoyez-vous sur papier des documents commandés par Internet ?
Nous espérons pouvoir passer de la version papier à la version numérique. Ce sera plus rapide pour le client final, il pourra ou non l’imprimer… Le problème est celui des droits d’auteur car il n’y a pas encore de réelles protections pour éviter une rediffusion du document numérique et on craint sa prolifération. C’est le même phénomène que dans la diffusion de musique ou de films sur Internet. Si on fait circuler des fichiers numériques sans protection au point, les éditeurs ne sont pas d’accord. Comme les articles sont récents, l’INIST reverse une partie du prix de vente des articles aux éditeurs qui ensuite rétribuent les auteurs. Nous pensons que dans les deux prochaines années, l’INIST aura mis au point un système de cryptage pour la diffusion numérique des documents. Ce serait une première.   

Avez-vous d’autres partenariats avec des bibliothèques universitaires ?
Depuis 2007, nous avons lancé une expérimentation avec la BnF pour proposer des reproductions de livres anciens datant d’avant 1870 que les clients reçoivent sous format PDF. Ils ne sont donc pas soumis aux droits d’auteur.  Nous avons une petite base de 1000 ou 2000 livres en intégralité, à commander en ligne. Le catalogue va s’étendre progressivement. La BnF permet de contribuer à la diffusion d’un patrimoine au plus grand nombre. Avec notre diffusion, ces livres qui valent une fortune sont vendus 40 cents d'euros la page.


Propos recueillis par Fabienne Guimont | Publié le