Newsletter

Morale laïque et affaire Cahuzac: bon courage, les profs !


Publié le
Envoyer cet article à un ami

La chronique d'Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l'Etudiant, sur le Huffington Post, le 10 avril 2013.

"On souhaite bien du plaisir à Vincent Peillon lorsque l'article de sa loi instaurant un enseignement obligatoire de la morale laïque viendra en discussion au Sénat. Même si cette digne institution est traditionnellement moins dissipée que l'Assemblée, gageons que les rangs de l'opposition frémiront d'ironiques "Moi, Président..." et autres allusions aux vibrantes promesses d'une législature "normale" autant que "morale".

L'on savait de longue date que l'appartenance à la gauche de gouvernement ne valait pas brevet de moralité, que la tirade historique de François Mitterrand à Epinay en 1971 avait depuis belle lurette été rangée au rayon des souvenirs -se défier de "l'argent qui corrompt, l'argent qui achète, l'argent qui écrase, l'argent qui tue, l'argent qui ruine, et l'argent qui pourrit jusqu'à la conscience des hommes"... Une circonstance contextuelle aggravante, cette fois, tient à cette priorité donnée par François Hollande à l'école, à la jeunesse, à l'éducation. Et à ce choix porté par Vincent Peillon de refonder la société par l'école."

Lire la suite de la chronique sur le HuffPost


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires