Newsletter

"What the fac !? à St Denis" au programme de Grantanfi sur France Culture


Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Paris 8 ©M.Oui
Université Paris 8 ©M.Oui

Pour sa deuxième saison, l'émission de France Culture Grantanfi, dont EducPros est partenaire, a adopté un rythme quotidien, avec une diffusion du lundi au vendredi de 10h50 à 11h00.

Grantanfi 08Grantanfi répond cette semaine à l'invitation de deux étudiantes de l'université de Paris 8 Vincennes-St Denis – une fac qui, ces dernières semaines, a fait parler d'elle après son blocage par des opposants à son mariage avec Paris 10-Nanterre et après que des étudiants israéliens ont été violemment chassés du campus...

Au programme :

Épisode 1 / lundi 12 mai

Maud et Vanille, étudiantes en 2e année de licence infocom m'ont invité dans leur fac, à Paris 8-St Denis. J'y étais il y a peu pour découvrir le cursus de psychanalyse mais l'idée de mes hôtes est aujourd'hui toute autre : me faire partager la vie quotidienne de leurs camarades étudiants, au sein d'une université qui suscite bien des fantasmes. Des fantasmes, autrement dit des fictions, souvent contradictoires...

Paris 8, née en 1969 à Vincennes dans la foulée du joli Mai et déménagée brutalement à St Denis en 1980, a la double réputation de fac libertaire et mal famée. C'est pourquoi, Maud et Vanille ont décidé pour commencer de me parler... de sécurité, et recruté pour l'occasion leur camarade Yamila, étudiante en première année de philosophie...

Épisode 2 / mardi 13 mai

Ce matin à Paris 8-St Denis c'est jour d'élections. Et, à l'entrée de la fac, les militants de L'UNEF se déploient, offensifs – agressifs, disent leurs opposants (comme Thomas du nouveau syndicat "La Fabrique", qui me raconte s'être fait tirer par le col et menacer de mort...).

Oui, Paris 8, qui, il y a quelques semaines encore, était bloquée par ses étudiants opposés à sa fusion avec Paris 10-Nanterre semble être restée la "capitale mystique de la contestation" (comme disait jadis Guy Hocquenghem)... Mais, pour en avoir le cœur net, je pénètre en son sein, guidé par Vanille et Maud, étudiantes en licence information et communication, qui m'ont convié à la découverte de leur vie quotidienne...

Épisode 3 / mercredi 14 mai

Aux cris de "Israël casse-toi, Paris 8 n'est pas à toi" (qui offraient un étrange écho aux "Juif casse-toi, la France n'est pas à toi", entendus dans les rues de Paris lors du Jour de colère), le 14 mars dernier, des étudiants israéliens se sont fait chasser de la fac de St Denis. Ce jour-là, Sacha, président de l'UEJF (l'Union des étudiants juifs de France) était présent. Et le voici de retour ce matin sur le campus, pour éclairer ce qui dans cette fac profondément antiraciste a rendu possible un tel incident...

Épisode 4 / jeudi 15 mai

À 20 ans, comme le raconte Maud, certains n'ont toujours pas sauté le pas d'un premier rapport sexuel... Même à Paris 8 Vincennes-St Denis, cette fac pourtant réputée pour l'excitation libidinale qui jadis y électrisait le campus. Néanmoins l'amour rôde toujours, indomptable, comme dans le BDE (le bureau des élèves) du département information et communication, où Maurane et Thomas me reçoivent enlacés sur un petit canapé rouge en écoutant l'album "Girl" de Pharrell Williams...

Épisode 5 / vendredi 16 mai

La posture du chien tête en bas n'est pas une position du kamasutra (pour entendre les étudiants de Paris 8 parler de sexe et d'amour, il vous faut réécouter l'épisode de Grantanfi daté d'hier...). Non, la posture du chien tête en bas est une position du "yoga post fiesta" que Louisa a affiché au mur de sa chambre. Même si ce n'est pas tous les jours la fiesta pour Louisa qui loge en cité U à Stains, dans un des quartiers les plus populaires du 9-3, à quelques encablures de la fac de St Denis...


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires