1. Quel métier après un IAE ? Selven, chercheur
Témoignage

Quel métier après un IAE ? Selven, chercheur

Envoyer cet article à un ami
"Ma formation m'a appris à communiquer à la fois avec les chercheurs et les chefs d'entreprise." // © Aimée Thirion pour L'Étudiant
"Ma formation m'a appris à communiquer à la fois avec les chercheurs et les chefs d'entreprise." // © Aimée Thirion pour L'Étudiant

Selven, 24 ans, a suivi une formation scientifique à l'ENSAIT qu'il a complété, en parallèle, d'un master administration des entreprises de l'IAE Lille. Un double cursus qui lui permet aujourd'hui d'être chercheur et de préparer sa thèse. Rencontre.

Son parcours d'études

Après une classe préparatoire scientifique, Selven intègre l'ENSAIT Roubaix, l'École nationale supérieure des arts et industries textiles. Lors de son année de master 1, il a l'occasion de partir un semestre en Chine. De retour en France, il décide de suivre, en parallèle à son école, le master administration des entreprises de l'IAE Lille (université Lille 1). Cette formation en management a la particularité de s'adresser aux étudiants n'ayant jamais étudié la gestion et provenant de filières variées (scientifiques, artistiques...). Un choix que Selven justifie par le besoin d'élargir son champ d'aptitudes : "Il y a un décalage entre la vision de l'ingénieur et ce qui se passe vraiment dans l'entreprise. Je voulais ajouter de nouvelles cartes à ma vie professionnelle et découvrir les aspects marketing et management que je ne connaissais pas."

Son métier : chercheur

Préparant actuellement sa thèse, Selven travaille pour le Gemtex (Génie des matériaux textiles), un laboratoire de recherche spécialisé dans le textile, rattaché à l'ENSAIT. Si son unité regroupe des chercheurs travaillant sur des thématiques variées (composite et mécanique, textile intelligent...), Selven fait partie d'une équipe dont l'objectif est d'améliorer certains matériaux existants en leur donnant de nouvelles propriétés. "Mon projet est de produire des fibres ultrafines pour développer de nouveaux matériaux dans le domaine de l'infiltration", précise-t-il. Une activité qui l'amène à fréquenter aussi bien des scientifiques en laboratoire que des professionnels en entreprise.

Ce que sa formation lui a apporté

"Ma formation à l'IAE m'a appris à communiquer avec des interlocuteurs très différents. Dans le cadre de ma thèse, je dois parler avec des industriels, des producteurs, des vendeurs... Si je n'avais pas fait le MAE, je n'arriverais pas à comprendre aussi bien leurs problématiques", explique Selven. À ses yeux, avec son profil scientifique, il était important d'avoir aussi bien la vision du chercheur que celle du professionnel en entreprise. Selven a aussi sous sa responsabilité plusieurs stagiaires : "L'IAE m'a enseigné comment gérer une équipe et comment la motiver." Après sa thèse, son objectif est de travailler à l'étranger, si possible en entreprise.

Son conseil

"Si vous venez d'une formation scientifique, ­n'hésitez pas à la compléter par un cursus en gestion et en management. Cette double compétence sera un véritable atout sur votre CV."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Quel métier après un IAE ? Allison, consultant junior Quel métier après un IAE ? Selven, chercheur Quel métier après un IAE ? Nicolas, responsable marketing