1. La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4
Décryptage

La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4

Envoyer cet article à un ami

Pour entrer en seconde année de master, vous devrez montrer patte blanche. Notes, recommandations, CV, lettres, argumentation verbale… tout compte. Pour 15 masters différents (en communication, informatique, maths, marketing, droit, commerce…), les jurys d’admission commentent des dossiers qui ont passé le cap de la sélection.

La sélection du master 

 

La sélection se déroule de manière classique sur dossier (lettre de motivation, CV, parcours et résultats scolaires) puis sur entretien avec le responsable de la formation. Les promotions retenues sont d’environ 20 étudiants. Quelque 80 dossiers ont été reçus pour postuler au master l’an passé. Environ 80 % de la promotion est titulaire d’un M1 de droit

 
Pourquoi Chloé a choisi ce master ?
  

Deux centres d’intérêt motivent Chloé pour poursuivre ses études dans ce master après son M1 de droit des affaires et des entreprises : la ruralité et la filière viticole. Des contacts pris dans le milieu viticole (des notaires, l’ADAR : une association de conseil auprès des viticulteurs) pour parler de l’avenir de la filière viticole la convainquent de l’intérêt de poursuivre des études dans cette voie. "J’ai découvert que le droit viticole était en plein chambardement par rapport à la politique agricole commune et au droit communautaire. J’avais fait des travaux saisonniers dans des châteaux viticoles, mais je ne savais pas qu’on pouvait se spécialiser dans le droit viticole".

Le dossier commenté

Son bac ES acquis (mention "bien"), Chloé entre en classe prépa scientifique où elle ne reste que 6 mois avant de s’inscrire en licence de droit à Rennes 1. Après sa L3 à Zaragosse (séjour Erasmus), en Espagne, elle revient dans sa région bordelaise pour enchaîner sur un master de droit des affaires et des entreprises à Bordeaux 4. Ses moyennes en licence et master 1 s’échelonnent de 10 à 13/20. "Mes notes et mes mentions primaient dans la sélection à ce master. Ma motivation pour la filière a joué aussi. Les études à l’étranger prouvaient mon ouverture d’esprit mais ce n’était pas le plus déterminant."
Commentaire de Jean-Marc Bahans, responsable du master
"Dans son parcours de licence, les résultats sont satisfaisants et constants. Sa L3 en Espagne est particulièrement positive car notre master est très lié au commerce mondial avec l’export. J’attache une grande importance aux séjours à l’étranger et à la maîtrise des langues : cela montre une ouverture d’esprit, une mobilité et l’envie de connaître un système de droit étranger." Ses résultats un peu plus justes en M1 ne lui ont pas porté préjudice. "Je connaissais cette étudiante qui avait suivi mon cours en M1 et je savais qu’elle avait raté de peu la mention. En plus, on sait qu’après un séjour à l’étranger, il est toujours un peu plus difficile de revenir." Moins déterminant, son engagement dans le sport de compétition en aviron a convaincu le jury de son caractère volontaire et sérieux.

L’entretien commenté

A l’entretien, ce qui frappe Chloé, c’est qu’il restait beaucoup de candidats, issus des 4 coins de la France. "On a testé la cohérence de mon parcours avec la filière demandée. Mon parcours très lié au droit des affaires (avec des options prises en licence) permettait de montrer l’envie de travailler dans des maisons de négoce, des cabinets d’experts-comptables", explique Chloé. Outre les notes et les mentions sur lesquelles on lui a demandé de revenir, l’entretien a aussi cherché à tester son niveau d’anglais. "J’avais préparé l’examen de la CCI et validé un niveau B2 qui m’ont permis de conforter le jury", explique la jeune fille. Son conseil : se préparer à l’entretien comme à un entretien d’embauche en sachant expliquer ses choix.
Commentaire de Jean-Marc Bahans :
"J’attache plus d’importance à l’entretien qu’à la lettre de motivation. Dans son cas, celle-ci n’est d’ailleurs pas exceptionnelle : elle explique son intérêt pour travailler dans la filière viticole. Pendant l’entretien, on est surtout attentif à la cohérence de la formation avec le projet professionnel et la connaissance de la formation. Dans le cas de Chloé, ses choix n’étaient pas surfaits", se rappelle Jean-Marc Bahans. En revanche, sur les formations complémentaires que Chloé mentionne dans sa lettre de motivation - DU d’aptitude à la dégustation et MS en management du vin et des spiritueux à Bordeaux Ecole de management – le jury lui a expliqué que le master était à plein temps et qu’elle ne pourrait pas les mener de front !

 

La candidature détaillé de Chloé

Découvrez le dossier complet du candidat (lettre de motivation, cv, notes des semestres précédents et/ou lettres de recommandation, etc...) dans ce document. Vous pouvez le voir en plein écran en appuyant sur l'option "full screen".

master-chloé

Pour aller plus loin : MBA : un accélérateur de carrière / Le choix étape par étape / 10 conseils pour postuler en master ou en 3e cycle / Postuler en MBA : des candidatures commentées

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature de Lauren, en M2 marketing à l'université Paris-Dauphine La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée La candidature de Julien, en M2 communication à l'université de Bourgogne La candidature de Grégory, en M2 informatique à l'université Nice Sophia-Antipolis La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise La candidature de Claire, en M2 mathématiques à l'UPMC La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux La candidature de Marie-Claire, en M2 mathématiques à Lille 1 La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine La candidature d'Adrien, en M2 administration des entreprises à l'IAE de Caen La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4 La candidature de Benoît, en M2 gestion des ressources humaines et relation du travail à Panthéon Assas La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2 La candidature d'Elodie, en M2 géomarketing et stratégies territoriales à l'université de Créteil