1. La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2
Décryptage

La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2

Envoyer cet article à un ami

Pour entrer en seconde année de master, vous devrez montrer patte blanche. Notes, recommandations, CV, lettres, argumentation verbale… tout compte. Pour 15 masters différents (en communication, informatique, maths, marketing, droit, commerce…), les jurys d’admission commentent des dossiers qui ont passé le cap de la sélection.

La sélection du master

 
Chaque année, environ 70 candidats se présentent pour 15 places, soit un taux de sélection de 21 %. Le dossier téléchargeable en ligne comprend une présentation du parcours académique du candidat, la copie des diplômes et des relevés de notes, un CV et son projet professionnel. Après une présélection, les candidats passent un entretien qui peut se dérouler par Skype ou visioconférence s’ils résident loin de Rennes. "Comme c’est une formation "de niche", sans beaucoup d’équivalents, nous recevons des candidatures de toute la France et de l’étranger", explique Erwan Quesseveur, responsable du master SIGAT.

En ce qui concerne les profils, "les deux tiers des élèves viennent de géographie, les autres peuvent avoir fait des études d’aménagement, d’urbanisme, de géomètre, voire de biologie ou être diplômé d’école de commerce, poursuit-il. Nous apprécions les profils diversifiés et les jeunes avec une double compétence. Plus la promotion du M2 est diversifiée et moins les jeunes se retrouvent en concurrence à la sortie pour un emploi."
 
Pourquoi Clément a choisi ce master 
 
Du point de vue de Clément, sa candidature n’a pas posé de problème particulier. L’étudiant a postulé dans 3 autres masters 2 à Bordeaux, Nantes et Montpellier. "Pour me renseigner sur le choix des masters, j’ai passé pas mal de temps à échanger sur les forums et j’ai aussi discuté avec des enseignants et des étudiants pour connaître la réputation des différentes filières." Ayant été accepté dans les 4 formations, l’étudiant a finalement retenu celle de Rennes 2 qui avait sa préférence. "Le Master SIGAT a une bonne réputation dans le milieu et affiche un très bon taux d’insertion", commente Clément. Autre intérêt de cette formation : son caractère relativement généraliste qui offre des possibilités d’insertion assez larges.
 

La candidature de Clément pasée au crible 

 

Son dossier commenté

Pour Clément, le principal point fort de sa candidature consiste dans les stages. "J’ai commencé dès mon année de licence professionnelle", raconte le jeune homme. "Cette première expérience à la direction régionale pour l’environnement d’Aquitaine a été très bénéfique car j’ai été ensuite rappelé pour faire des vacations pendant mes vacances." Pour Clément, cette expérience professionnelle, qui lui a permis de bien décrire son projet par écrit et lors de l’entretien, a été très importante dans l’acceptation de son dossier par la fac de Rennes 2.

Commentaire d’Erwan Quesseveur responsable du master SIGAT

"Après avoir veillé à la cohérence de parcours, on vérifie le niveau académique de l’étudiant, en évitant de trop se focaliser sur les notes. Je ne me fixe pas vraiment de note plancher : un étudiant qui a un peu souffert dans son cursus académique peut se révéler dans cette formation qui est très pratique. L’oral peut constituer une seconde chance pour des élèves aux notes un peu faibles."
Et concernant Clément ? "C’était un dossier moyen, classé premier sur la liste d’attente. La situation l’an dernier dans notre formation était un peu exceptionnelle : nous avons eu une majorité d’inscrits venus de notre M1. Sur le plan académique, Clément a une bonne moyenne générale et décroché ses diplômes avec mention. Et il a de bonnes notes dans certaines matières d’analyses qui requièrent de bonnes capacités de rédaction, ce qui est très important dans nos métiers. Certains candidats se réfugient derrière la technique et la maîtrise des logiciels, ce qui est une erreur. Nous recherchons des candidats polyvalents et capables d’assimiler rapidement des connaissances : c’est le point fort des profils universitaires."

Sa lettre de motivation commentée

"Le critère prioritaire dans le choix des candidats est l’adéquation entre ses attentes et ce que le Master peut lui proposer. À travers la lettre de motivation par exemple, on vérifie que l’étudiant vient chercher quelque chose de précis par rapport à son insertion professionnelle et pas juste décrocher un diplôme. Comme le Master accueille peu d’étudiants et qu’on travaille beaucoup par projets collectifs, un peu à la façon d’un bureau d’études, on ne souhaite pas avoir des élèves arrivés par hasard."

"Dans le dossier de Clément, c’est la lettre de motivation qui pêche un peu, poursuit le responsable. Comme beaucoup de candidats, il idéalise le secteur de l’environnement, sans vraiment creuser son projet professionnel. L’environnement n’est pas le secteur qui embauche le plus : les candidats veulent travailler dans la nature, mais n’évoquent pas la gestion des déchets ou les énergies renouvelables qui constituent pourtant de vraies opportunités. A l’oral, Clément était très disert et spontané. Il a su montrer en revanche qu’il avait du recul sur les outils techniques. Cette maturité ne transparaissait pas forcément dans sa lettre." Une aisance orale qui a donc permis à Clément de convaincre le jury.

 

La candidature détaillée de Clément

 

Découvrez le dossier complet du candidat (lettre de motivation, cv, notes des semestres précédents et/ou lettres de recommandation, etc...) dans ce document. Vous pouvez le voir en plein écran en appuyant sur l'option "full screen".


Master Clement

Pour aller plus loin : MBA : un accélérateur de carrière / Le choix étape par étape / 10 conseils pour postuler en master ou en 3e cycle / Postuler en MBA : des candidatures commentées

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature de Lauren, en M2 marketing à l'université Paris-Dauphine La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée La candidature de Julien, en M2 communication à l'université de Bourgogne La candidature de Grégory, en M2 informatique à l'université Nice Sophia-Antipolis La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise La candidature de Claire, en M2 mathématiques à l'UPMC La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux La candidature de Marie-Claire, en M2 mathématiques à Lille 1 La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine La candidature d'Adrien, en M2 administration des entreprises à l'IAE de Caen La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4 La candidature de Benoît, en M2 gestion des ressources humaines et relation du travail à Panthéon Assas La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2 La candidature d'Elodie, en M2 géomarketing et stratégies territoriales à l'université de Créteil