1. La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux
Décryptage

La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux

Envoyer cet article à un ami

Pour entrer en seconde année de master, vous devrez montrer patte blanche. Notes, recommandations, CV, lettres, argumentation verbale… tout compte. Pour 15 masters différents (en communication, informatique, maths, marketing, droit, commerce…), les jurys d’admission commentent des dossiers qui ont passé le cap de la sélection.

La sélection du masterdavid master 2 

 

"Une formation avec d’excellents enseignants et de bons contacts avec les entreprises, mais qui reste encore assez confidentielle." Voilà comment David, aujourd’hui diplômé, décrit le master 2 "Ingénierie mathématique, statistique et économique" des universités de Bordeaux 1, 2 et 4 qu’il a suivi. Cette formation compte une petite centaine d’étudiants dans 4 spécialités ("modélisation, calcul, environnement", "statistique et fiabilité", "gestion quantitative des opérations et aide à la décision" et "ingénierie économique") dont celle en "gestion quantitative des opérations et aide à la décision" qu’il avait choisie.

Le responsable du master, François Vanderbeck, détaille l’origine de ses étudiants : "Aujourd’hui, la plupart arrivent en M1 pour suivre les 2 ans de formation. Nous acceptons sans sélection les titulaires d’une licence de maths de chez nous. En revanche, nous regardons les dossiers de candidatures pour les étudiants étrangers et les étudiants français d’autres universités." L’enseignant reçoit ainsi chaque année une vingtaine de dossiers "extérieurs" d'étudiants français pour 5 à 8 places dans chaque spécialité en M1 comme en M2.

Pourquoi David a-t-il choisi ce master ?

 

Après une première année de droit, David s’est très vite réorienté vers une licence de mathématiques (à Bordeaux 1), sa véritable passion. Ce Girondin d’origine décide d’intégrer l’université Paris 6 pour son master 1. "La spécialité que je visais n’existait pas encore à Bordeaux", précise le jeune homme. Mais, au bout de quelques mois, il juge ce master trop orienté vers la recherche et décide de revenir postuler à Bordeaux. "La spécialité ‘gestion quantitative des opérations et aide à la décision’ ouvrait à ce moment-là. Les applications tournées vers la logistique m’attiraient. Le cursus semblait plus professionnalisant que le master que je suivais à Jussieu. En plus, j’avais de très bons échos sur le responsable du master, François Vanderbeck, de la part de mes profs de paris 6."

 

La candidature de David commentée

 

Le dossier est composé d’une fiche résumant le parcours de l’étudiant, d’un CV, d’une lettre de motivation et des notes obtenues en M1. Des lettres de recommandations d’anciens enseignants sont des atouts supplémentaires mais elles ne sont pas exigées. "Nous organisons en plus des entretiens uniquement pour les dossiers sur lesquels nous hésitons", précise François Vanderbeck.

D’abord, le parcours passé au crible. "Notre grille de lecture est ensuite assez simple", poursuit-il. Le jury examine tout d’abord le cursus antérieur du candidat. Les M1 de maths et d’économie ont la faveur des enseignants. "Une formation d’informatique seule est quasiment rédhibitoire, selon François Vanderbeck. L’étudiant doit avoir acquis un socle solide de mathématique et des cours d’ouverture en informatique et en langues." Avec sa licence et son M1 de maths appliquées, le cursus de David colle parfaitement.

Le jury s’intéresse ensuite à la qualité de l’étudiant. Dans quelle(s) université(s) a-t-il étudié ? Quelles notes a-t-il obtenu ? Pour le responsable du master, "les notes font office de lettres de recommandation à ce niveau". Atout décisif du dossier de David, ses notes ont suscité l’enthousiasme du jury. "Il a obtenu son M1 avec mention bien dans l’une des meilleures universités de France et un 18/20 en graphes et optimisation combinatoire, l’une des disciplines majeures de notre M2", se souvient, un brin impressionné, François Vanderbeck.

Troisième et dernier critère : la personnalité du candidat. Malgré quelques fautes d’orthographe, la lettre de motivation de David fait mouche. François Vanderbeck est séduit : "Il savait où il mettait les pieds. Il s’était bien renseigné. Ce qui est un gage de motivation. Il n’avait pas de formule bateau comme ‘votre formation est extraordinaire’ ou ‘ce serait un grand honneur d’être accepté’." David en est d’ailleurs convaincu : "Beaucoup de mes amis ont choisi leurs masters de maths par défaut car ils ne savaient pas trop où aller. Il faut au contraire réfléchir à son projet professionnel et construire son parcours en fonction."

Seul point noir du dossier de David : sa volonté de quitter Paris 6. Pour lever le doute, le jury, qui ne comprenait pas ce choix, a contacté ses homologues de Jussieu qui l’ont assuré du sérieux de cette candidature. L’affaire a ensuite pu se conclure !


La candidature détaillée de David

 

Découvrez le dossier complet du candidat (lettre de motivation, cv, notes des semestres précédents et/ou lettres de recommandation, etc...) dans ce document. Vous pouvez le voir en plein écran en appuyant sur l'option "full screen".

Master David

Pour aller plus loin : MBA : un accélérateur de carrière / Le choix étape par étape / 10 conseils pour postuler en master ou en 3e cycle / Postuler en MBA : des candidatures commentées

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature de Lauren, en M2 marketing à l'université Paris-Dauphine La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée La candidature de Julien, en M2 communication à l'université de Bourgogne La candidature de Grégory, en M2 informatique à l'université Nice Sophia-Antipolis La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise La candidature de Claire, en M2 mathématiques à l'UPMC La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux La candidature de Marie-Claire, en M2 mathématiques à Lille 1 La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine La candidature d'Adrien, en M2 administration des entreprises à l'IAE de Caen La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4 La candidature de Benoît, en M2 gestion des ressources humaines et relation du travail à Panthéon Assas La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2 La candidature d'Elodie, en M2 géomarketing et stratégies territoriales à l'université de Créteil