1. Supérieur
  2. Master / MBA/ Mastère
  3. Les clés de 14 candidatures réussies en master
  4. La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine
Décryptage

La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine

Envoyer cet article à un ami

Pour entrer en seconde année de master, vous devrez montrer patte blanche. Notes, recommandations, CV, lettres, argumentation verbale… tout compte. Pour 15 masters différents (en communication, informatique, maths, marketing, droit, commerce…), les jurys d’admission commentent des dossiers qui ont passé le cap de la sélection.

La sélection du master

 
Bien qu’il porte la mention "recherche", le master "101" de l’université Paris-Dauphine, ne mène pas obligatoirement au métier d’enseignant-chercheur seuls 25% des diplômés s’engagent dans cette voie). De son intitulé complet "Politique générale et stratégie des organisations", il prépare également aux métiers du conseil et à des carrières au sein des directions générales des entreprises et organisations. En revanche, la pédagogie est basée sur un enseignement par la recherche.

Les promotions du master 101 sont limitées à 30 places pour une centaine de candidatures. Le jury effectue une première sélection sur dossier, qui comprend : CV, lettre de motivation, relevés de notes, lettres de recommandation, fiche de renseignement avec questions ouvertes et un mémoire de 10 pages sur un sujet imposé. Les responsables pédagogiques du master rédigent un "rapport d’étonnement" pour l’ensemble des dossiers sélectionnés avant de recevoir les candidats en entretien (la moitié environ). Un tiers des effectifs est composé d’étudiants étrangers. Les autres ont des profils très variés (masters 1 gestion, autres masters et école normale supérieure, écoles de commerce… voir encadré en fin d’article).
 

Pourquoi Mélia a choisi ce master

 
Mélia, 23 ans, a intégré le master 101 à la rentrée 2009. Au cours de sa licence 3 MSG (aujourd’hui L3 économie et gestion d’entreprise) à Paris 1, la jeune femme choisi de poursuivre une carrière dans la recherche. "J’avais déjà abordé les théories des organisations lors de mon DUT et "chercher" m’amuse beaucoup." Pour des raisons familiales, elle poursuit ses études à Montpellier, à l’IAE, en master 1 Sciences et technologies du management. Pour son master 2, Mélia a l’embarras du choix. Elle est admise aux masters 2 de l’IAE de Paris, de l’université Paris 2, de l’IAE Aix-en-Provence et de Dauphine. "Le master 101 était mon premier choix. Il est numéro 1 dans le classement SMBG et surtout il est adossé au centre de recherche en management et organisation de Dauphine, le CREPA", détaille Mélia.
 

La candidature de Mélia passée au crible

 

Son dossier commenté

"Mes anciens professeurs et tuteurs de stage au service marketing de PSA Peugeot Citroën ont tout de suite accepté de rédiger des lettres de recommandation (5 au total). Pour la rédaction du mémoire de 10 pages, nous avions le choix entre deux sujets. J’ai opté pour : "Quelles conséquences la recherche de performance a-t-elle sur l’organisation d’une entreprise ?" J’ai trouvé la quasi-totalité de mes références théoriques en passant des heures à la bibliothèque et dans mes anciens cours de théorie des organisations. J’ai ensuite complété mon approche avec des exemples concrets d’un de mes professeurs de master 1, également consultant."

"Pour être pertinent dans la lettre de motivation, il ne faut pas hésiter à s’appuyer sur ses expériences professionnelles et ses cours. Mieux vaut ne pas tout mettre dans sa lettre et en laisser pour les réponses aux 4 questions ouvertes, tout en restant cohérent."

Commentaire de Stéphanie Dameron, responsable pédagogique du master

"Le dossier de candidature de Mélia a 4 points forts :
1/ Un bon dossier académique (major de son master 1).
2/ L’ouverture à l’international avec un séjour de 6 mois en Australie.
3/ 5 lettres de recommandation, dont 2 de ses maîtres de stage, qui dénotent une bonne capacité d’intégration (les candidats ont généralement une ou deux lettres de recommandation).
4/ Un mémoire riche en références théoriques et une bonne problématisation de la question. Mélia aurait pu enrichir son mémoire avec davantage d’exemples concrets de consultants.
En revanche, sa lettre de motivation est trop généraliste : on aurait pu l’appliquer à d’autres masters recherche… C’est un défaut très courant dans les lettres de motivation. Mélia apporte toutefois des réponses plus personnelles aux quatre questions ouvertes. Sur la question d’analyse des apports de deux enseignements au cours de ses études (question 2, voir plus bas), Mélia a bien détaillé et argumenté son choix. Certains candidats se contentent de donner un plan de cours !"

Son entretien de motivation commenté

"L’entretien se déroule avec les 2 responsables pédagogiques du master, explique Mélia. Les questions portaient principalement sur mes connaissances : "Quelles théories de stratégie vous ont le plus marquées ? En quoi pouvez-vous appliquer ces théories à votre expérience de stage ?" J’ai été quelque peu déstabilisée au début car je ne m’attendais pas à ce type de questions. Mais j’ai rapidement repris mes esprits. Ils m’ont également demandé de justifier mon choix d’une carrière dans la recherche et si j’avais eu l’occasion d’échanger avec des enseignants-chercheurs sur la pratique de leur métier."

Commentaire de Stéphanie Dameron, responsable pédagogique du master

"Il n’y a évidemment pas d’entretien type. Nous rebondissons sur les éléments du dossier qui nous ont interpellés. Nous testons aussi la capacité à utiliser la théorie et les concepts pour éclairer la réalité ou un phénomène d’actualité. Autant dire, qu’il ne faut pas pomper un mémoire et que tout ce qui est écrit doit être maîtrisé par le candidat. Lors de son entretien Mélia a largement démontré sa maîtrise du sujet."

La candidature détaillée de Mélia

Découvrez le dossier complet du candidat (lettre de motivation, cv, notes des semestres précédents et/ou lettres de recommandation, etc...) dans ce document. Vous pouvez le voir en plein écran en appuyant sur l'option "full screen".


Master Melia


Profils des étudiants sélectionnés depuis 2002
IEP : 3%
Ingénieurs : 6%
Master 1 économie : 8%
Ecoles de commerce : 12%
Diplômes étrangers : 19%
Divers (autres masters 1 et 2, Ecole normale supérieure) : 23%
Master 1 de gestion : 29%

Pour aller plus loin : MBA : un accélérateur de carrière / Le choix étape par étape / 10 conseils pour postuler en master ou en 3e cycle / Postuler en MBA : des candidatures commentées

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature de Lauren, en M2 marketing à l'université Paris-Dauphine La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée La candidature de Julien, en M2 communication à l'université de Bourgogne La candidature de Grégory, en M2 informatique à l'université Nice Sophia-Antipolis La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise La candidature de Claire, en M2 mathématiques à l'UPMC La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux La candidature de Marie-Claire, en M2 mathématiques à Lille 1 La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine La candidature d'Adrien, en M2 administration des entreprises à l'IAE de Caen La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4 La candidature de Benoît, en M2 gestion des ressources humaines et relation du travail à Panthéon Assas La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2 La candidature d'Elodie, en M2 géomarketing et stratégies territoriales à l'université de Créteil