1. Magistère et DU : deux itinéraires bis pour se spécialiser à l'université
Décryptage

Magistère et DU : deux itinéraires bis pour se spécialiser à l'université

Envoyer cet article à un ami
La faculté de médecine d’Angers propose plusieurs DU dans le domaine de la santé pour que les étudiants puissent se spécialiser tout au long de leur cursus. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l’Etudiant
La faculté de médecine d’Angers propose plusieurs DU dans le domaine de la santé pour que les étudiants puissent se spécialiser tout au long de leur cursus. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l’Etudiant

À côté des masters, de multiples DU (diplôme universitaire) sont accessibles à différents niveaux d’études. Délivrés par les universités, ces diplômes misent sur l’expertise dans un domaine professionnel. L'université Paris-Descartes s'apprête à en ouvrir un en janvier 2020 intitulé "Intelligence artificielle appliquée en santé". Mode d'emploi.

Le DU (diplôme universitaire) ou DIU (diplôme interuniversitaire) ne s'inscrit pas dans le schéma classique des études à la fac et, pourtant, chaque université en propose plusieurs, principalement dans le domaine médical. En marge du schéma des études LMD (licence, master, doctorat), le DU est le seul diplôme universitaire qui n'est pas soumis à une habilitation du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Il est placé directement sous la responsabilité de l'université qui l'a créé, sans reconnaissance sur le plan national. L’université le finance sur ses fonds propres, valide sa création par le vote de son conseil d’administration et décide en toute autonomie du volume horaire, du programme, du contenu pédagogique, des critères de sélection, de validation, du coût…

Chaque DU est unique, ce qui permet d'ajuster l'offre de formation à des besoins économiques précis ou à un contexte local particulier. Il peut être accessible à différents niveaux, du bac au M2 (master 2). La durée des études est très variable, tout comme le programme des enseignements.

L’université Paris-Descartes vient ainsi de créer un DU "Intelligence artificielle appliquée en santé". De niveau M1, cette formation de 90 heures accueillera 35 personnes de janvier à mai 2020. Elle est ouverte aux professionnels et aux étudiants de 2e et 3e cycle en santé, informatique, mathématiques, sciences humaines et sociales, mais aussi aux étudiants issus d’écoles de commerce et d’écoles d’ingénieurs.

Lire aussi : Intelligence artificielle : les formations pour être à la pointe

Une reconnaissance non garantie

La reconnaissance des DU par les recruteurs dépend du diplôme et de son champ d'application. Certains sont inscrits au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles). C'est le cas du DUMI, diplôme d'université de musicien intervenant reconnu de niveau III, qui permet d'exercer dans des établissements scolaires.

Le coût des DU n'est pas le même non plus d'une université à l'autre. Les DU sont soit proposés en formation continue, soit couplés à la préparation d'un autre diplôme, un master par exemple, car ils comportent un nombre d'heures de cours relativement limité. Quant aux spécialités, elles couvrent tous les domaines universitaires : droit, langues, gestion, santé…

Un magistère en trois ans

Certains DU prennent la forme d'un magistère. Ce diplôme d'excellence est accessible à bac+2 et s'appuie sur un cycle de troisième année de licence et de deux années de master. La sélection est rude, elle s'effectue sur dossier et entretien et comporte parfois des tests. Les étudiants qui intègrent un magistère ont un profil travailleur et sortent principalement de deux années de classe prépa ou d'une L2 obtenue avec de bons résultats.

Pendant les trois années de formation, les étudiants bénéficient d'un encadrement soutenu avec tutorat (les promotions tournent autour de 30 élèves), de cours et de séminaires spécifiques, en général dispensés par des intervenants extérieurs. Ce cursus est particulièrement professionnalisant et rythmé par divers stages au long des trois années.

Il existe près de 50 magistères dans les secteurs scientifiques (mathématiques, physique, informatique, génétique…) et le tertiaire (droit, économie, gestion, finance, communication, tourisme…). Chaque année, on dénombre environ 400 diplômés de magistère, qui, très souvent, acquièrent leur diplôme en même temps qu'une licence, puis un master. Même si le magistère permet de s'insérer professionnellement dans un secteur précis, certains étudiants poursuivent jusqu'au doctorat.

Se réorienter avec le Diplôme Universitaire Tremplin
Le DU Tremplin, proposé dans de nombreuses universités françaises (Grenoble, Lille, Valenciennes, Strasbourg, Artois…) permet aux étudiants en difficulté de rebondir. S'il est propre à chaque université, le DU Tremplin est pensé comme une préparation aux études universitaires. Il comprend généralement des cours de méthodologie de travail, une aide à l'orientation et un accompagnement pour postuler à des formations et des stages. À cela s'ajoutent des cours thématiques.
À l'IUT Robert Schuman de Strasbourg par exemple, l'étudiant choisi les domaines qui l'intéressent pour acquérir les connaissances de bases en droit, littérature, sciences physiques, économie, sociologie ou langues. Accessible aux étudiants inscrits en L1, le DU Tremplin permet ainsi de se réorienter l'année suivante. Le nombre d'ECTS acquis varie selon l'université. La date de début de formation et la durée de varient également selon les établissements. Elles ont lieu en décembre à l'université de Strasbourg, quand l'université de Grenoble organise elle des sessions d'information dès le mois d'octobre.