DU et Magistère : pour se spécialiser ou s’orienter à l'université

Par Manon Codis, Amélie Petitdemange, publié le 18 Decembre 2017 - Mis à jour le 19 Avril 2021
2 min

À côté des masters, des DU (diplôme universitaire) sont accessibles à différents niveaux d’études. Ils peuvent prendre la forme de magistères. Délivrés par les universités, ils misent sur l’expertise dans un domaine professionnel ou sont une étape pour se réorienter. Mode d'emploi.

Le DU (diplôme universitaire) ou DIU (diplôme interuniversitaire) ne s'inscrit pas dans le schéma classique des études à la fac. En marge du schéma LMD (licence, master, doctorat), le DU est le seul diplôme universitaire non soumis à une habilitation du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Sans reconnaissance sur le plan national, il est placé directement sous la responsabilité de l'université qui l'a créé et le finance sur ses fonds propres. Son conseil d’administration décide en toute autonomie du volume horaire, du programme, du contenu pédagogique, des critères de sélection, de validation, du coût…

Des diplômes uniques et très divers

  • Pour qui ? Chaque DU est unique. Il peut être accessible à différents niveaux, du bac au bac+5. La durée des études est très variable, tout comme le programme et les enseignements.
  • Quelles spécialités ? Proposés en formation continue ou bien couplés à la préparation d'un autre diplôme (un master par exemple), les DU comportent un nombre d'heures de cours relativement limité. Les spécialités couvrent tous les domaines universitaires : droit, langues, gestion, santé…
  • Quelle reconnaissance ? La reconnaissance des DU par les recruteurs dépend du diplôme et de son champ d'application. Certains sont inscrits au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles), comme le DUMI (Diplôme d'université de musicien intervenant), reconnu de niveau 5 (anciennement niveau III), qui permet d'exercer dans des établissements scolaires.

Lire aussi

Le cas du magistère

  • Pour qui ? Certains DU prennent la forme d'un magistère. Cette formation d'excellence en trois ans (une année de licence plus deux années de master) est accessible à bac+2. La sélection s'effectue sur dossier et entretien et comporte parfois des tests. La majorité des étudiants qui intègrent un magistère ont validé deux années de classe prépa ou une L2 obtenue avec de bons résultats.
  • Quelles spécialités ? Il existe près de 50 magistères dans les secteurs scientifiques (mathématiques, physique, informatique, génétique…) et le tertiaire (droit, économie, gestion, finance, communication, tourisme…).
  • Les cours ? Les promotions sont généralement constituées d’une trentaine d’étudiants qui bénéficient d’un encadrement soutenu et suivent des cours dispensés par des intervenants extérieurs. Séances de tutorat, séminaires et stages rythment ce cursus particulièrement professionnalisant.

Environ 400 diplômés de magistère sont recensés par an. Ils décrochent souvent une licence et un master en plus.

Articles les plus lus

A la Une Master, mastère, MBA

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !