1. Michel Kalika : "Pour votre mémoire de master, choisissez un sujet qui vous sera utile professionnellement"
Coaching

Michel Kalika : "Pour votre mémoire de master, choisissez un sujet qui vous sera utile professionnellement"

Envoyer cet article à un ami

Si vous êtes étudiant en master 2 ou dans certaines grandes écoles, vous n’échapperez pas à la rédaction d’un mémoire. Si l’exercice nécessite une grande préparation, il pourra aussi vous aider à décrocher un premier job. Interview de Michel Kalika, professeur à Paris-Dauphine et auteur du "Mémoire de master", chez Dunod, dont nous publions des extraits.

Quelles sont les 3 erreurs à ne pas commettre dans un mémoire de master ?
 

La première, c’est de se tromper d’objectif. Il existe autant de mémoires de master que de masters ! S’agit-il d’un mémoire de recherche, avec une véritable investigation et des conclusions – donc en fait, une mini-thèse ? Ou s’agit-il d’un travail plus descriptif d’une expérience en entreprise ? Quel est le volume attendu ? Il faut poser ces questions à son directeur de mémoire avant de commencer. Il existe néanmoins quelques règles de forme valables pour tous les mémoires.

La deuxième erreur, c’est de considérer le mémoire comme une formalité. L’étudiant a parfois l’idée qu’il ne s’agit que d’un pensum de plus. Or, le mémoire est une forme de couronnement des 5 années d’études, qui peut être valorisé par la suite.
La troisième erreur, c’est de rédiger au dernier moment. Plus on s’y met tard, plus on augmente les risques liés à l’urgence et la tentation du plagiat. Attention : les directeurs de mémoire utilisent de plus en plus les logiciels de détection et le risque encouru est énorme, jusqu’à l’exclusion de l’université.

 
Qu’est ce qu’un bon sujet de mémoire de master ?
 

Le bon sujet, c’est d’abord celui qui vous passionne. Quitte à y passer du temps autant que ce soit du temps de plaisir ! Choisissez aussi un sujet qui intéresse votre tuteur. Ce dernier vous consacrera plus de temps s’il y trouve un intérêt. Enfin, choisissez un sujet qui vous sera utile professionnellement. Votre mémoire de master doit porter sur un thème qui vous différencie et dont vous pourrez parler lors d’un entretien de recrutement.

 
Qu’attend-on de l’étudiant le jour de sa soutenance ?
 

Il ne faut pas vouloir tout dire. Une présentation rapide – généralement 20 minutes – rappelle l’essentiel du contenu. La soutenance permet au jury de vérifier votre capacité de synthèse et de présentation orale. Le mieux est d’appuyer sa présentation avec un Powerpoint, qui permet au jury d’engager plus facilement la discussion. Le but de la soutenance est aussi de mettre en valeur votre capacité à répondre aux questions. Bien sûr, vous devez réfléchir en avance aux questions qui pourraient vous êtes posées.

 
Comment un étudiant peut-il tirer profit, par la suite, de son mémoire de master ?
 

Le thème de votre mémoire doit être en cohérence avec votre projet professionnel. Il faut que celui-ci soit considéré comme un atout futur vis-à-vis des employeurs. Si vous envisagez de travailler dans le domaine des réseaux sociaux, faites votre mémoire sur leur usage !

Si vous avez obtenu des résultats intéressants, votre mémoire peut servir de base à un article dans une revue professionnelle ou scientifique. Pour cela, demandez conseil à votre professeur. N’oubliez pas que vous pouvez diffuser vos résultats sur votre CV en ligne. Pensez bien sûr aussi à diffuser l’information relative à votre mémoire de master sur les réseaux sociaux tant personnels que professionnels. Vous serez ainsi identifié par les recruteurs.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Michel Kalika : "Pour votre mémoire de master, choisissez un sujet qui vous sera utile professionnellement" Mémoire de master, les conseils de mise en forme Mémoire de master, exemple de grille d’évaluation