1. Master, MSc, Mastère Spécialisé®… Faites la différence !
Décryptage

Master, MSc, Mastère Spécialisé®… Faites la différence !

Envoyer cet article à un ami
Pas facile de s'y retrouver entre les masters et les mastères, l'Etudiant vous aide à faire le point. // © BlueBeans/AdobeStock
Pas facile de s'y retrouver entre les masters et les mastères, l'Etudiant vous aide à faire le point. // © BlueBeans/AdobeStock

Vous visez un bac+5/6 mais vous êtes perdus entre masters universitaires, Mastères Spécialisés® et “Masters of Science” ? L’Etudiant fait le point sur ces différentes formations.

Le master est à la fois un grade et un diplôme, sanctionnant cinq années d’études supérieures, après la licence (bac+3) et avant le doctorat (bac+8).

Le diplôme de master (bac+5) ne peut être délivré que par les universités, il est donc automatiquement reconnu par l’État. Les écoles (d’ingénieurs, de commerce, de design ou les IEP) doivent pour leur part s’adresser à une commission afin que leurs formations obtiennent cette reconnaissance. La commission évalue si la formation répond aux mêmes exigences que le diplôme. Si tel est le cas, elle délivre le grade de master.

Lire aussi : Les mastères spécialisés en apprentissage : un (grand) pas de plus vers l'entreprise

Reconnaissance du diplôme : le rôle-clé de la CGE

La Conférence des Grandes Ecoles (CGE), organisme indépendant, délivre également une reconnaissance aux formations de bac+5 ou bac+6 dont le contenu répond à de hautes exigences de qualité, tous secteurs confondus. Cette reconnaissance est protégée, il faut donc que la formation soit validée par la conférence des grandes écoles pour pouvoir porter le label CGE. Parmi les formations labellisées, vous trouverez les Masters of Science (bac+5) et les Mastères Spécialisés® (bac+6).

Lire aussi : Master of Science : l'atout international

Les Masters of Science (MSc) ont une forte dimension internationale, notamment parce qu’ils sont ouverts aux étudiants étrangers. Attention toutefois avec ces derniers car l’appellation "Master of Science" n’appartient pas à la conférence des grandes écoles. Il existe donc des MSc reconnus par la CGE et des MSc non-reconnus. Pour les différencier, consultez la liste des MSc reconnus sur le site de la CGE. Les Mastères Spécialisés® (MS) sont accessibles après un bac+5. Après une année d’études, ils confèrent aux diplômés un niveau bac+6.

Si mon master n’est reconnu ni par l’Etat, ni par la CGE ?

Il existe des formations de niveau bac+5 qui ne sont pas reconnues, mais qui ne sont pas moins bonnes pour autant. Elles peuvent concerner des secteurs très précis et bénéficier d’une excellente réputation auprès du ou des réseaux professionnels concernés, le point-clé à vérifier.

Des exemples ? La vingtaine de mastères européens proposés par la FEDE (Fédération européenne des écoles) est reconnue par les employeurs des secteurs concernés et dans toute l’Europe (500 établissements partenaires), mais pas par la CGE ni par l’État.

Les Masters of Business Administration (MBA) ne sont pas non plus reconnus par un organisme en France, mais ils jouissent d’un prestige international. L’accréditation par l’AMBA (Association of MBA’s) est un label qui permet de s’assurer de leur qualité. Le plus important pour vous ? Trouver le master qui vous correspond en étant informé(e) de son niveau de reconnaissance officielle (Etat, organismes) et par le marché (employeurs) !

 // © Mathieu Pype
// © Mathieu Pype