1. Notation des masters : quels sont les éléments retenus par l'AERES ?
Enquête

Notation des masters : quels sont les éléments retenus par l'AERES ?

Envoyer cet article à un ami

La transparence n’en est qu’à ses débuts, mais c’est une première dans l’Education nationale. Quelque 600 mentions de masters et leurs 2000 spécialités ont reçu une note (de A à C) rendue publique, en juillet 2008, par l’agence en charge de l’évaluation des formations et diplômes (AERES).
 

A, B et C ?

 
Initialement, ces "notations" étaient uniquement réservées aux experts du ministère de l’Enseignement supérieur chargés d’habiliter les formations. Le A pour désigner un master devant être reconnu sans problème, un B pour un dossier globalement satisfaisant, sous réserve de recommandations, un C pour un dossier incomplet ou une formation n’ayant pas le niveau requis.
 

Le devenir des étudiants : un critère en hausse

 
"Cette évaluation prend en compte tout à la fois la pertinence scientifique et professionnelle de l’offre de formation, tant en termes d’acquisition de connaissances que de développement de compétences", décline sobrement le site de l’AERES. Les 500 experts dépêchés sur les dossiers reçus ont en particulier examiné : les objectifs scientifiques, pédagogiques et professionnels, mais aussi la position du master dans l’offre globale de formation d’un site ou d’une région, son organisation pédagogique et surtout son bilan de fonctionnement si le diplôme est ancien. Un critère amené à peser de plus en plus dans les futures évaluations, davantage que le détail des maquettes de formation.
 

Quatre vagues d'évaluation

 
"Les universités seront davantage libres de créer des masters, mais on regardera surtout leur bilan a posteriori. Attirent-ils des flux d’étudiants suffisants ? Quelle est l’insertion professionnelle de leurs étudiants ou leurs poursuites d’études en doctorat ? On demandera de plus en plus d’informations sur le niveau d’insertion professionnelle des étudiants à partir des indicateurs de suivi que les établissements doivent construire", prévient Alain Menand, directeur de la section des formations et diplômes de l’AERES. "Notre objectif avec ces évaluations n’est pas de classer mais d’améliorer globalement le système. Cependant, une fois les quatre vagues* d’établissements évaluées, une cartographie sera possible", précise-t-il.
 

Quelle note a obtenu votre master ?

 
Découvrez les évaluations de chacune des spécialités de masters grâce à notre moteur de recherche: vous n'avez qu'à choisir votre académie et votre domaine de formation !



* Pour l’heure seuls sont rendus publiques les masters des établissements de la vague B (quatre vagues de contractualisation Etat-établissements ont été définies). La publication des notes des masters de la vague C (une partie des universités parisiennes et celles de l’Est) est attendue à l’automne 2008. Verdict pour ceux de la vague D (une partie des universités parisiennes et celles du Nord) fin mars 2009. Les derniers restants, ceux de la vague A, paraîtront en 2010.