Enseignement des langues : l’anglais offre le plus de places

Par Emmanuel Vaillant, publié le 12 Mars 2009
2 min

Entre les réductions annoncées du nombre de postes et la réforme de la formation et de l’accès aux concours, la période est plutôt troublée pour les candidats aux métiers de l’enseignement. Dans ce contexte assez peu réjouissant, quelques espoirs demeurent...

Le constat est bien connu : la France doit faire un effort sur l’enseignement des langues. Des mesures ont été engagées (dédoublement des classes en collège, introduction des langues vivantes dès le premier degré…). L’anglais en a profité, qui préserve un petit millier de postes en 2008, mais tend à l’hégémonie. Malgré l’éventail de langues pour lesquelles des postes sont ouverts au CAPES et à l’agrégation, l’anglais représente les deux tiers des postes en langues. L’anglais, l’allemand et l’espagnol en concentrent près de 95 %.

Dans un souci de maintenir une certaine diversité linguistique, quelques langues délaissées (le russe, le portugais, mais aussi l’italien et l’allemand) sont soutenues. Conséquence : même si le "stock" des profs d’allemand et d’italien est plus élevé que les besoins, les recrutements se poursuivent.

Articles les plus lus

A la Une Master, mastère, MBA

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !