1. Comment Aurore , en master d'économie, a passé un an au Japon
Témoignage

Comment Aurore , en master d'économie, a passé un an au Japon

Envoyer cet article à un ami

Attirée par la culture japonaise, Aurore, 25 ans, étudiante à l'université Lille 1, décide, en septembre 2012, de partir en échange académique pendant son M1 économie et management international. Direction Nishinomiya, près d'Osaka

Japan  Ce qu'elle a fait au Japon

À la Kwansei Gakuin University, son programme était axé sur l'apprentissage intensif de la langue : 16 heures de cours par semaine de grammaire, d'oral et de kanji (idéogrammes), complétées d'un module japanese culture en japonais (niveau débutant) et de cours en anglais sur les institutions et l'économie japonaises, la psychologie ou la politesse dans son pays d'accueil... Grâce à ces cours intensifs, Aurore, qui ne parlait pas japonais à son arrivée, peut se débrouiller au bout de quelques mois.

Japan  Ce qu'elle a pensé de sa vie étudiante

Au sein de l'université, les étudiants sont suivis et épaulés. "Les professeurs s'inquiétaient lors de nos absences, nous questionnaient sur notre week-end... raconte la jeune fille. C'était très agréable d'être à la fois couvés et responsabilisés."

Outre un accueil, dès son arrivée, par l'université, la jeune Française a bénéficié d'un "nihongo partner", étudiant japonais volontaire qui lui a fait visiter le campus et l'a aidée à régler les formalités administratives. Ce qui a permis à Aurore de ne jamais se sentir seule.

null 

Japan  Et côté vie pratique ?

Son budget, de 650 € par mois (dont 311 € de loyer pour une chambre en cité U), a été financé d'une part par des bourses (aides du Crous, du ministère de l'Enseignement supérieur – 2 000 € par an – et de la Région – 200 € par an) – et d'autre part par un prêt et des ressources personnelles.

Très enthousiaste sur son expérience, Aurore dit avoir gagné en assurance et cherche actuellement un stage pour repartir dans l'archipel du Soleil-Levant et valider son M2.

LE CONSEIL D'AURORE
"Surtout, il ne faut pas vous laisser impressionner par la paperasse administrative à fournir, car on n'est jamais seul pour les remplir !"

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Aurore , en master d'économie, a passé un an au Japon Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis