1. Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge
Témoignage

Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge

Envoyer cet article à un ami
Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge // © DR
Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge // © DR

Étudiant en master 1 droit des affaires internationales à Paris-Assas, Clément, 22 ans, a décidé de passer l'année à l'Université royale de droit et d'économie de Phnom Penh, partenaire de sa fac.

Cambodja  Pourquoi le Cambodge ?

Clément a choisi de préparer un double diplôme : au lieu de suivre le master 1 de l'université Paris-Assas, il s'est envolé pour le Cambodge pour obtenir le master 1 droit des affaires internationales délivré par l'Université royale de droit et d'économie de Phnom Penh. "Ce pays peut sembler une destination atypique, mais, en fait, c'est très excitant de vivre dans un pays jeune et en pleine mutation", témoigne Clément.

Cambodja  Ce qu'il y fait

L'étudiant suit en français et en anglais des cours en droit des sociétés, droit fiscal international, droit du gaz et du pétrole, etc. Les cours se déroulant le soir de 18 heures à 21 heures, il a pu trouver un stage dans un cabinet d'avocats d'affaires, filiale d'un groupe présent dans le Sud-Est asiatique (Australie, Indonésie, Singapour, etc.).

"Grâce à ce stage et en discutant avec des expatriés ou des Cambodgiens, j'apprends beaucoup sur le monde des affaires dans une économie en développement rapide."
 

Cambodja  Ce qu'il pense de sa vie étudiante

La notation au Cambodge repose sur des travaux collectifs, en lieu et place des examens français. "Ce système responsabilise en obligeant à penser en tant que praticien avec, par exemple, la simulation d'arbitrage avec prise de rôle par les étudiants", note Clément. Surtout, il partage ses cours avec des jeunes Cambodgiens francophones : "Ils sont motivés et nos échanges sont très enrichissants."

Cambodja  Et côté vie pratique ?

L'étudiant n'a pas eu de mal à se loger. Il a trouvé une chambre dans une maison en colocation avec jardin, pour un loyer de 220 $ par mois, soit 160 €. En comptant la location d'un scooter, la nourriture et les dépenses courantes, son budget mensuel s'élève à 500 €, ce qui lui permet de disposer d'un "excellent confort".

LE CONSEIL DE CLÉMENT
"Pour être plus à l'aise dans le pays d'accueil et ce très rapidement, apprenez la langue locale."
 

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Aurore , en master d'économie, a passé un an au Japon Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis