5 bonnes raisons d’étudier l’audioprothésie en Espagne

publié le 21 Mai 2021
7 min

En France, le diplôme d’audioprothésiste attire de nombreux candidats, mais le nombre de places est très limité. En Espagne, l’accès à cette formation est beaucoup plus aisé et la qualité des enseignements y est reconnue. L’occasion de découvrir un pays avec une identité culturelle forte et de profiter de sa douceur de vivre. Alors, pourquoi ne pas partir étudier en Espagne ? Gimbernat Formación en Cantabria vous ouvre ses portes dès à présent.

1. Des débouchés professionnels assurés à 100 %

L’audioprothésiste est un professionnel de santé clé, car dans les années à venir, la pose d’appareillages auditifs va devenir encore plus importante. Un constat qui s’impose partout en Occident, puisque la population y est vieillissante. En Espagne, les études d’audioprothésiste font partie de la Formation Professionnelle Supérieure et délivrent un diplôme de technicien supérieur en audiologie et prothèses qui prépare à différents métiers : technicien supérieur en audioprothèse, technicien spécialiste audioprothésiste, technicien en élaboration de moules et de protecteurs auditifs, technicien en mesure de niveau sonore, audiométriste. Ces professions peuvent être exercées dans le secteur public ou privé, dans des entreprises du secteur, dans des cabinets audioprothétiques et dans la prévention des effets du bruit environnemental.

2. Un accès facilité aux études d’audioprothésiste

En Espagne, et c’est un immense avantage par rapport à la France, l’accès aux études d’audioprothésiste se fait sans concours, avec pour seule condition d’être titulaire du baccalauréat ou d’avoir un diplôme universitaire, peu importe lequel. Celui-ci doit simplement être homologué en Espagne. Une demande doit alors être déposée auprès du ministère local de Educación y Formación profesional. Pour mieux comprendre la marche à suivre, rendez-vous sur les sites de Gimbernat. Pour étudier au sein de cette université, comptez 3 800 euros l’année. À noter qu’en Espagne, le coût de la vie (logement, alimentation, sorties, transport) est nettement moins élevé qu’en France, ce qui revêt des avantages pour l’étudiant.

3. Un diplôme de qualité en seulement deux ans

En Espagne, vous pouvez vous former à l’audioprothésie en seulement deux ans et obtenir un diplôme de niveau supérieur en audiologie audioprothétique. Grâce à un programme intensif, vous y apprendrez les techniques de diagnostic, mais aussi à analyser les résultats et à concevoir les solutions adaptées à chaque patient. Les cours sont dispensés par des professeurs venus de disciplines variées et sur des équipements répliqués de l’industrie qui permettent aux élèves d’être à la pointe de la technologie. Des locaux spacieux et modernes assurent aux étudiants d’étudier en toute sérénité, comme au sein de l’École Universitaire Gimbernat. Au total, 1 590 heures sont dédiées à la formation théorique et pratique en salle de classe, laboratoire ou en atelier ; 410 heures sont réservées à la formation pratique au sein de cabinets d’audiologie avec lesquels l’école a un accord de collaboration. Les cours se passent en présentiel du lundi au vendredi matin, ou à distance avec des ateliers pratiques dans les installations du centre un à deux samedis par mois. En deuxième année, les Formations en Centres de Travail se déroulent dans des entreprises reconnues comme Amplifon, Widex, ou Général d’optique.

4. Une expérience enrichissante à l’étranger

Si vous choisissez d’étudier en Espagne, vous bénéficierez d’une expérience culturelle très enrichissante, en plus de revenir totalement bilingue. Située à 30 minutes de Santander et une heure de Bilbao et son célèbre musée Guggenheim, Gimbernat Formación est idéalement installée entre océan Atlantique et cordillère cantabrique. L’occasion de découvrir un art de vivre orienté vers la mer, avec de délicieux restaurants de poisson accessibles pour une bourse d’étudiant (une dizaine d’euros) ou encore de sublimes plages de sable fin où s’exercer au surf. Sans oublier les visites de petits villages colorés et les sorties étudiantes… légendaires dans ce coin de l’Europe !

5. Un diplôme transférable en France

Dans le cadre des réglementations en vigueur dans l’Union européenne, un professionnel qui effectue ses études en Espagne peut ensuite exercer en France. Toutes les options s’offrent donc à vous. Pour cela, il vous faudra demander une autorisation d’exercice à la Direction départementale en charge de la protection des populations. Plusieurs conditions doivent être réunies : être bien sûr titulaire du diplôme en Espagne et posséder les connaissances nécessaires relatives aux systèmes de poids et mesures utilisées en France. Cette autorisation d’exercice peut être accordée directement ou il peut être demandé un stage d’adaptation ou une épreuve d’aptitude. À savoir : vous ne pouvez pas déposer de demande dans plusieurs régions. Si vous obtenez l’autorisation d’exercice, elle est toutefois valable dans toute la France.

Encadré : Quelles différences avec la France ?

Un accès sur concours : dans l’Hexagone, 293 places ont été ouvertes en première année d’études préparatoires au DE d’audioprothésiste pour l’année 2020–2021. Cela signifie qu’il existe une sélection à l’entrée, avec un taux de réussite estimé de 10 %. Pour intégrer l’un des établissements publics proposant la formation d’audioprothésiste, il faut donc candidater via un dossier de candidature unique sur Parcoursup, complété par un entretien oral. Le contenu de l’épreuve orale, qui a remplacé l’épreuve écrite visant à tester les connaissances des étudiants en mathématiques, biologie et physique, n’est à ce jour pas encore connu.

Une durée rallongée : en France, les études durent trois ans et délivrent un Diplôme d’État d’audioprothésiste (bac +3). Pour obtenir ce DE, les candidats doivent réussir les examens de première, deuxième et troisième année et présenter un mémoire de recherche. Les enseignements théoriques et pratiques durent 860 heures et sont complétés par 1 715 heures de stages en hôpital ou en cabinet privé spécialisé. Au programme : les mathématiques et les sciences physiques, mais aussi l’anatomie, l’audiométrie et les pathologies de l’audition et l’épidémiologie de la surdité.

Coût de la formation : dans l’Hexagone, la formation est délivrée par des établissements publics. Les étudiants doivent s’acquitter des frais de scolarité s’élevant à environ 450 euros par an, ainsi que la contribution à la vie étudiante et de campus d’un montant de 92 euros.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !