1. À l'université, les droits d'inscription n'augmenteront pas à la rentrée 2017
En bref

À l'université, les droits d'inscription n'augmenteront pas à la rentrée 2017

Envoyer cet article à un ami
À l'université, les droits d'inscription n'augmenteront pas à la rentrée 2017. // © Université de Tours – A. Chézière
À l'université, les droits d'inscription n'augmenteront pas à la rentrée 2017. // © Université de Tours – A. Chézière

Pour la quatrième année consécutive, les droits d'inscription à l'université restent stables. Les étudiants continueront de payer 184 € en licence, 256 € en master et 391 € en doctorat.

Bonne nouvelle pour les étudiants inscrits à l'université et dans les écoles publiques relevant du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ! Les droits d'inscription en licence, master et doctorat n'augmenteront pas à la rentrée 2017, et ce pour la quatrième année consécutive.

Il s'agissait d'une des promesses de campagne du président de la République, Emmanuel Macron. Interrogé par l'Etudiant en mars 2017, il indiquait être contre une augmentation des droits de scolarité, porteuse d''"effets néfastes sur l'accès à l'enseignement supérieur des étudiants issus des milieux moins favorisés".

Consulter les frais d'inscription pour chaque diplôme de l'enseignement supérieur public

184 € en licence, 256 € en master

Les étudiants continueront donc de payer 184 € pour une inscription en licence, 256 € pour une inscription en master et 391 € pour une inscription en doctorat. Ces droits universitaires sont stables depuis une dizaine d'années puisqu'ils s'établissaient respectivement à 165 €, 215 € et 326 € en 2007.

Cette annonce suit celle concernant le gel des prix au sein de la restauration universitaire, et a d'ores et déjà été "saluée"' par l'UNEF, qui s'inquiète néanmoins de "la hausse des frais d'affiliation à la Sécurité sociale".