1. À Naples, Apple forme les créateurs d'applis de demain
Reportage

À Naples, Apple forme les créateurs d'applis de demain

Envoyer cet article à un ami
Un iPhone, un iPad et un MacBook sont offerts à chaque étudiant intégrant la "Developer Academy" d'Apple. Welcome ! // © Apple
Un iPhone, un iPad et un MacBook sont offerts à chaque étudiant intégrant la "Developer Academy" d'Apple. Welcome ! // © Apple

C'est en Italie que l'entreprise à la pomme a décidé d'implanter sa "Developer Academy". Au sein d'une université napolitaine partenaire, elle y propose une formation gratuite de neuf mois pour apprendre à créer, mettre en avant et vendre de futures applications développées sur iOS. La deuxième promotion est en cours de recrutement. En ferez-vous partie ?

Au cœur du quartier populaire San Giovanni a Teduccio, à Naples, au détour d'une petite rue, se dessine un immense bâtiment. C'est l'une des universités les plus vieilles au monde, l'université Federico II, fondée en 1224. Installé ici depuis le milieu des années 2000, à l'emplacement d'une ancienne usine de tomates en conserve mitoyenne, le campus de l'établissement dédié à l'ingénierie ne cesse de se développer. 

À mille lieux de son berceau de la Silicon Valley, c'est là qu'Apple a décidé d'implanter son "iOS Developer Academy". L'objectif : former gratuitement des jeunes geeks européens au développement, mais aussi à la mise en avant d'applications. Sur le système d'exploitation iOS, bien entendu. Neuf mois d'apprentissage rythmés par des projets en groupe et des présentations devant un auditoire. Et un iPhone, un iPad et un MacBook offerts à chaque étudiant par Apple. Cette année, la première promotion compte 200 élèves, pour 4.000 candidatures.

Lire aussi : Le concours d'entrée de l'école 42 : "Une expérience magique et monstrueuse" 

Développer de nouvelles idées

Au deuxième étage du bâtiment principal, dans une immense salle, les élèves s'activent. Ils viennent de débuter leur "final challenge". Deux tiers d'entre eux viennent de Naples et de sa région. Dans un brouhaha incessant, les confiseries voisinant sur les tables des ordinateurs floqués de la pomme, les élèves codent, discutent et projettent sur des tableaux interactifs l'application qu'ils ont développée. Ici, pas de cours magistraux, uniquement une pédagogie par projet. Les profs sont surnommés "mentors" et donnent plus de conseils pratiques que de cours formels.

Parmi les élèves, Fabio, 27 ans. Originaire de Naples, il a mis entre parenthèses sa licence d'ingénierie informatique à Federico II pour postuler à l'Academy. "Je suis fan d'Apple et j'avais envie de découvrir et d'apprendre à développer de nouvelles idées", explique-t-il en souriant. Il travaille sur Braindeck, une "app" pour aider à brainstormer en permettant à un groupe d'internautes de partager plus simplement leurs idées. À la table d'à côté, Emanuele, 20 ans, a également mis de côté sa première année d'informatique. "Dès que j'ai appris l'existence de l'Academy, j'ai sauté sur l'occasion !", lance-t-il avec enthousiasme. Les deux Napolitains sont en tout cas ravis de l'expérience.

L'Academy comptent seulement 15 % de filles parmi les 200 élèves. "Ce n'est pas assez, nous espérons en avoir davantage les années suivantes. D'autant que la moyenne de filles de nos formations d'ingénierie est de 25 %", souligne Giorgio Ventre, professeur d'informatique de l'université et l'un des instigateurs du projet.

Frederica, 23 ans, fait partie de cette petite trentaine d'étudiantes. "Je suis habituée à être entourée de garçons, je l'étais déjà lors de ma licence d'ingénierie électrotechnique. Mais à l'Academy, ça se passe très bien. Les filles ne sont pas considérées différemment des garçons, nous sommes vraiment dans la collaboration et le partage", s'enthousiasme la jeune Napolitaine.

Des étudiants de divers pays

Les étudiants originaires d'autres pays que l'Italie sont peu nombreux, et certains viennent de loin. C'est le cas de Derick, 21 ans, Philippin, Önder, 24 ans, Turc, et Jonas, surnommé "John", 25 ans, Allemand. Ce dernier a quitté son pays alors qu'il s'apprêtait à se lancer dans un master d'informatique spécialisé en intelligence des systèmes. "J'ai vu l'Academy comme une opportunité de découvrir une autre culture et une façon de fonctionner différente avant d'attaquer mon master. Dans cette formation, nous sommes libres de travailler sur ce qui nous plaît et d'aller discuter avec les camarades de la table d'à côté. La seule contrainte, c'est la date butoir du projet", explique-t-il.

L'Academy commence à recruter sa deuxième promotion, qui débutera la formation en octobre 2017. Objectif affirmé : davantage de filles et d'internationaux. Mais surtout, une augmentation significative du nombre de jeunes formés, pour passer de 200 à 400 élèves. Et d'ici trois ans, l'université napolitaine et l'entreprise de Tim Cook visent un effectif de 1.000 étudiants. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 31 mai 2017.

Comment postuler ? 

- Les candidatures sont ouvertes en ligne jusqu'au 31 mai 2017.

- Il n'y a pas de limite d'âge. En revanche, les candidat(e)s doivent détenir au moins un niveau bac.

- Un examen d'entrée est prévu à Paris, le 27 juin 2017, au siège d'Apple, dans le XVIe arrondissement. D'autres sessions auront lieu au mois de juin à Munich, Londres, Madrid, Milan et Londres.

- Le test comportera notamment des exercices de logique et de raisonnement. Il n'est pas obligatoire de savoir coder pour le passer.

- La formation est gratuite, financée par Apple. L'entreprise propose également des bourses à certains élèves pour s'installer à Naples.