1. Sélection à l'entrée des formations postbac : comment ça se passe ?
Décryptage

Sélection à l'entrée des formations postbac : comment ça se passe ?

Envoyer cet article à un ami
Concours, tests ou entretien, la procédure de sélection peut être stressante. // © plainpicture/Caiaimages/Paul Bradbury
Concours, tests ou entretien, la procédure de sélection peut être stressante. // © plainpicture/Caiaimages/Paul Bradbury

Le mot “sélection” effraie (les candidats) autant qu’il rassure (les admis). Si le processus peut être stressant, il vise tout simplement à cerner votre personnalité, votre potentiel, votre motivation afin de savoir si votre profil est en adéquation avec la formation. Comment ? Les réponses de Séverine Maestri, extraites de son ouvrage “Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”.

Avec des chiffres variant peu d'une année sur l'autre, on sait que près d'un bachelier sur deux s'inscrit dans une filière supérieure sélective, mais tous n'ont pas la chance d'être acceptés. Certains devront par défaut s'orienter vers la fac en première année de licence, où malheureusement ils échoueront souvent (ce qui constitue une autre forme de sélection). À la rentrée 2014, l'université a ainsi accueilli 63 % d'étudiants mais n'avait été choisie en premier vœu que par 47 % des candidats, selon une étude APB (Admission postbac).

Une formation sélective peut se définir par le grand décalage entre le nombre de candidats souhaitant y entrer et le nombre de places disponibles. Une sorte de “numerus clausus” qui oblige à sélectionner les meilleurs candidats. Cette sélection existe à tous les niveaux de formation (de bac à bac+5), d'où l'intérêt de se préparer à cet exercice difficile (et nouveau pour les bacheliers).

À chaque formation sa méthode de sélection

En matière de sélection, point de règle ! Toutes les méthodes existent : examen du dossier scolaire, entretien de motivation, tests, book, voire une combinaison de plusieurs de ces critères. Au sein même de ces procédures de sélection, les exigences varient : entretien classique, en anglais, devant un jury ou en face à face…

Respectez la procédure

Vouloir montrer sa motivation à tout prix jusqu'à transgresser les règles n'est pas forcément la meilleure méthode pour se faire remarquer. Certains étudiants cherchent à rencontrer coûte que coûte le ou la responsable de formation pour sortir de l'anonymat de la sélection, alors qu'il n'est parfois pas prévu d'entretien. Des professeurs racontent voir arriver de temps en temps un père ou une mère venant vanter les mérites de son enfant.

Ne vous sabordez pas aussi grossièrement et aussi maladroitement. Adoptez une démarche plus subtile. Magali Giraud, responsable d'un master 1 de marketing, donne quelques astuces : “Je n'organise pas d'entretien car cela serait trop compliqué par rapport au grand nombre de postulants. En revanche, nous sommes présents sur des salons, nous organisons des journées portes ouvertes, alors pourquoi ne pas venir, se montrer, nous rencontrer ? C'est une manière de mettre parfois un visage sur un futur dossier.”

La sélection n'est pas une science exacte mais un pari sur un candidat. L'objectif est de choisir les candidats qui s'avéreront les plus en phase possible avec la formation. Pour cela, les responsables évaluent chaque candidat sur la base d'une série de critères et confrontent leurs résultats afin d'éviter au maximum toute subjectivité qui brouillerait leur décision.

Les évaluateurs cherchent ainsi à mesurer votre potentiel, prêtent attention à la cohérence de vos diplômes et à la manière dont vous vous projetez à la fois dans vos études et dans le monde professionnel, ce qui constitue un bon indice de votre motivation. Néanmoins, certaines filières sont plus sélectives que d'autres ; le savoir permet de mieux s'y préparer.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”,
par Séverine Maestri.

Sommaire du dossier
Filières sélectives : qui choisit quels élèves sont admis ? Filières sélectives : sur quels critères le jury départage-t-il les candidats ?