Alternance : métiers de la mer, logistique et textile, les secteurs historiques des Hauts-de-France

Par Dimitri Schlichter, publié le 25 Février 2020 - Mis à jour le 01 Juin 2021
4 min

Les Hauts-de-France misent sur des secteurs historiques de la région : les produits de la mer, la logistique et le textile. Mais la région propose aussi des formations aux multimédias. Avec, à la clé, de nombreuses formations en alternance, du lycée au bac+5.

Après la troisième

• Métiers de la mer
Avec près de 3.000 salariés, Boulogne-sur-Mer (62) dispose du plus grand centre de transformation de produits de la mer d’Europe. Au CFA des produits de la mer et de la terre (CFPMT), le CAP Mareyage est unique en France. Il prépare au métier d’ouvrier de marée pour évoluer dans une entreprise de mareyage, de salaison/fumaison ou en usine de transformation. La formation s’effectue en apprentissage pendant deux ans (une journée et demie de formation par semaine, le reste en entreprise).

• Préparateur de commande
Avec le boom du drive et du e-commerce (plateforme Amazon dans le Nord), le secteur de la logistique est un moteur important d’emplois dans la région. Le Titre professionnel de préparateur de commandes permet d’acquérir des compétences concrètes pour une insertion rapide dans le monde du travail. Cette formation, de niveau CAP ou équivalent, est proposée en apprentissage aux CFA du groupe AFTRAL de Laon (02), Wasquehal (59), Monchy-Saint-Éloi et Hénin-Beaumont (62), ainsi qu’au centre de formation Startévo de Saint-Omer (62). startevo.fr

Lire aussi

Après le bac

• Métiers du transport
Située à un carrefour stratégique de l’Europe, la région a un grand besoin de main d'œuvre en transport et logistique. À l’Institut supérieur de transport et de logistique internationale (ISTELI) de Wasquehal (59), un cursus bac+2 technicien supérieur du transport terrestre de marchandises est proposé en apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Pour y accéder, il faut être titulaire du bac et réussir les tests d’entrée. Le diplôme peut déboucher sur des métiers de technicien, pilote de flux ou encore responsable de service camionnage.

• Audiovisuel
Pas moins de cinq options du BTS Métiers de l’audiovisuel sont proposées à l’UFA Jean Rostand de Roubaix (59) : Métiers de l’image ; Métiers du son ; Techniques d’ingénierie et exploitation des équipements ; Gestion de production ; Montage et post-production. Le rythme de cette formation est de deux ans (niveau bac+2). Quatre semaines de formation et quatre semaines en entreprise. Ce BTS débouche sur des métiers de technicien (son, image), assistant, monteur, cadreur etc.

Après un bac+2

• Ingénieur textile
Secteur historique de la région, le textile renoue avec le succès, grâce notamment aux tissus innovants et connectés. L’école d’ingénieurs textile de Roubaix (59), l’ENSAIT, propose un cycle ingénieur en apprentissage (trois ans de formation) débouchant sur un diplôme d’ingénieur des arts et industries textiles (niveau bac+5). Le cursus est accessible après validation d’un BTS ou DUT (bac+2) ou par admission sur concours. Les secteurs embauchant des ingénieurs textiles sont nombreux (aéronautique, mode, santé, sports etc.).

Lire aussi

Après un bac+3

• Journaliste
Le Master Journalisme tous médias de l’ESJ Paris Grand Lille (deux ans en alternance : une semaine à l’école et deux semaines en entreprise) forme à la presse écrite, la radio, la télévision, mais aussi aux nouvelles technologies (site Internet, réseaux sociaux, applications mobile). Dans le cadre d’une convention signée avec l’Université Polytechnique Hauts-de-France (59), l’ESJ Paris Grand Lille délivre un diplôme national de Master Création numérique – Design informationnel, journalisme, transmédia (bac +5).

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une Alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !