Alternance : métiers de la mer, logistique et textile, les secteurs historiques des Hauts-de-France

Par Dimitri Schlichter, mis à jour le 08 Février 2022
4 min

La logistique, l’industrie automobile, le textile. Trois secteurs d’activité qui font toujours les beaux jours de la région nordiste. Les métiers de la logistique et du transport sont en grande tension. Le textile connaît un renouveau. Côté constructeurs automobiles, les entreprises s’orientent vers les véhicules électriques. De quoi s’intéresser de près aux formations en alternance dans ces domaines.

Après la troisième

• Secteur automobile
Parmi les bastions historiques de la région, le secteur automobile est un grand pourvoyeur d’emplois avec de grandes enseignes présentes sur le territoire : Renault, Stellantis ou encore Toyota. Et chacune mise aujourd’hui sur l’électrique avec de nombreux postes à la clé dans les prochaines années. Le bac professionnel Maintenance des véhicules option A voitures particulières se prépare en trois ans et est accessible en apprentissage dans de nombreux établissements du territoire :
– Aisne (02) : CMA de Laon, de La Capelle, lycée professionnel Condorcet à Saint-Quentin .
– Nord (59) : CMA de Rouvignies, Institut Nicolas Barré à Armentières, lycées professionnels de l’automobile de Grande-Synthe et Alfred-Mongy de Marcq-en-Baroeul ;
– Oise (60) : lycée polyvalent Paul Langevin à Beauvais ;
– Pas-de-Calais (62) : CMA d’Arras et de Saint-Martin-Boulogne, lycées professionnels Professeur Clerc à Outreau, Henri Senez à Hénin-Beaumont, Salvador Allende à Béthune, Philipe Auguste à Bapaume ;
– Somme (80) : CMA d’Amiens.

• Préparateur de commande
Avec le boom du drive (créé dans la région), du e-commerce et de la livraison à domicile, le secteur de la logistique est moteur d’emplois. De grands noms tels qu’Amazon, La Redoute, Auchan… recrutent du personnel en continu. Le Titre professionnel de préparateur de commandes permet d’acquérir des compétences concrètes pour une insertion rapide dans le monde du travail. Cette formation, de niveau CAP ou équivalent, est proposée en apprentissage aux CFA du groupe AFTRAL de Laon (02), Wasquehal (59), Monchy-Saint-Éloi et Hénin-Beaumont (62), ainsi qu’au centre de formation Startévo de Saint-Omer (62)

Lire aussi

Après le bac

• Métiers du transport
Située à un carrefour stratégique de l’Europe, la région a un grand besoin de main d'œuvre en transport et logistique. À l’Institut supérieur de transport et de logistique internationale (ISTELI) de Wasquehal (59), un cursus bac+2 technicien supérieur du transport terrestre de marchandises est proposé en apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Pour y accéder, il faut être titulaire du bac et réussir les tests d’entrée. Le diplôme peut déboucher sur des métiers de technicien, pilote de flux ou encore responsable de service camionnage.

Après un bac+2

• Ingénieur textile
Secteur historique des Hauts-de-France le textile renoue avec le succès, grâce notamment aux tissus innovants et connectés. L’école d’ingénieurs textile de Roubaix (59), l’ENSAIT, propose un cycle ingénieur en apprentissage (trois ans de formation) débouchant sur un diplôme d’ingénieur des arts et industries textiles (niveau bac+5). Le cursus est accessible sur concours d’entrée. Pour s’inscrire, il faut être titulaire d’une L2 Sciences et technologie, d’un BTS (bac+2) ou d’un BUT (bac+3) dans une filière scientifique ou technologique, ou encore être issu d’une CPGE scientifique. Les secteurs accueillant des ingénieurs textiles sont nombreux : aéronautique, mode, santé, sports…

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !