Expérience en entreprise : bien gérer sa mission en alternance

Par Stéphanie Desmond, publié le 11 Octobre 2011
2 min

Pour suivre une formation en alternance, signer un contrat avec un employeur est nécessaire mais pas suffisant. Il s’agit également de négocier une mission intéressante. De six mois à deux ans en entreprise… le temps est compté pour tirer tout le parti de ce séjour. Étape par étape, la meilleure ligne de conduite à tenir.

Étape 1 – Alternance : négocier son contrat

"Les objectifs de l’entreprise ne sont pas toujours compatibles avec les ambitions de l’étudiant. Il est primordial que le jeune ait déjà un projet bien ficelé", prévient Jean-Louis Martin, responsable pédagogique au CFA AFTI (Centre de formation d’apprentis – Association pour la formation aux techniques industrielles) de Jouy-en-Josas (78).

Gagnant-gagnant. "Un mois avant le début du contrat nous redéfinissons la mission proposée par l’entreprise pour qu’elle colle aussi aux besoins de l’apprenti, ajoute Jean-Louis Martin. Nous détaillons alors le contenu de la formation selon 3 axes : les compétences techniques à acquérir ; le rythme d’alternance retenu ; le niveau de responsabilité de l’étudiant à l’issue de la formation."

Une vraie mission. "Si l’on ne met pas les choses au point dès la signature du contrat, on prend le risque de passer 2 ans à accomplir les tâches que personne ne veut faire", met en garde Jean-Louis Martin. Lors de votre entretien, un descriptif précis de votre mission doit donc vous être donné. Il s’agit alors de négocier avec doigté. S’il est important d’en éclaircir les éventuelles zones d’ombre, précisez également les marges de progression, surtout si vous avez décidé de vous engager sur un contrat supérieur à une année.