L’enseignement

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 21 Mai 2007
1 min

Pas toujours facile de se repérer parmi les 400 concours de la fonction publique. Tour d’horizon des plus importants pourvoyeurs d’emploi.

Même si le nombre de postes aux concours baisse d’année en année, le recrutement d’enseignants représente toujours plus des trois quarts des postes à pourvoir dans la fonction publique d’État en catégorie A. Les CAPES (certificats d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire) affichent 5 062 places en 2008, les agrégations 1 245. Presque deux fois moins qu’il y a dix ans. Mais, dans le même temps, le nombre de candidats a diminué. On compte aujourd’hui cinq candidats pour un poste. C’est moins que dans beaucoup d’autres concours de la fonction publique. Des chiffres à nuancer selon le concours visé. En 2007, le taux d’admission avoisinait les 3 % en philosophie, mais dépassait les 33 % en lettres classiques. De même, le concours de professeur des écoles est plus ou moins difficile selon l’académie choisie. La palme de la facilité revient à l’académie de Créteil, avec 37 % d’admis.


Contenus supplémentaires