Les postes d’encadrement

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 21 Mai 2007
2 min

Pas toujours facile de se repérer parmi les 400 concours de la fonction publique. Tour d’horizon des plus importants pourvoyeurs d’emploi.

Dans les trois fonctions publiques, les plus gros besoins concerneront dans les années à venir les personnels de catégorie A (le plus haut niveau). "L’administration cherche de plus en plus des personnes qui conçoivent, et de moins en moins des personnes qui exécutent", souligne Éloi Diarra, directeur des études de l’IPAG (institut de préparation à l’administration générale) de Rouen (76). Pour preuve, le nombre de places disponibles dans les IRA (instituts régionaux d’administration), qui forment aux postes d’attaché d’administration, atteint 450. Un chiffre élevé par rapport aux précédentes sessions. Dans le même temps, le nombre de présents aux épreuves d’admissibilité a diminué de 16 % en 2007, faisant passer le taux de ­sélectivité de 9,29 candidats pour un admis en 2006 à 6,67 en 2007. Une aubaine pour les plus motivés, qui voient augmenter leurs chances de succès.
Pour ce qui concerne leurs homologues de la fonction publique territoriale, les attachés territoriaux, 1 410 postes sont ouverts en 2008. Ce concours comporte cinq spécialités : administration générale (plus de 75 % des postes), analyste, animation, gestion du secteur sanitaire et social et urbanisme. En 2007, plus de 10 300 candidats s’y sont présentés.


Contenus supplémentaires