Postuler en apprentissage : un 2ème dossier commenté pour une école d’ingénieurs

Par Stéphanie Desmond Christine Aubrée, publié le 23 Janvier 2009
2 min

CV et lettres de motivation pour postuler en BTS, DUT, licence-master pro, école d'ingénieur… Conseils et exemples commentés par les responsables des écoles vous aideront à décrocher une place de formation en alternance.

Pour cette école d’ingénieur, le dossier de candidature comprend trois questions de motivation.

1. Quel est votre projet professionnel ? Comment vous projetez-vous dans l’avenir en terme de fonction, de secteur d’activité, de type d’entreprise ?
Je souhaiterais exercer une fonction d’agent des méthodes 1 au sein d’une entreprise de métallurgie comprenant entre 25 et 100 employés 2. C’est un domaine que je connais bien 3 et j’espère apporter à l’entreprise des idées nouvelles et novatrices 4 pour être plus compétitive 5.
2. Quels sont les éléments qui dans la formation d’ingénieur ISTP vont vous permettre de réaliser votre projet professionnel ?
La formation d’ingénieur ISTP m’apportera des compétences techniques et manageriales plus complètes que celles acquises lors de ma formation initiale, que je pourrais mettre en application immédiatement dans l’entreprise lors de ma formation en alternance 6.
3. Quels sont, d’après vous, vos atouts pour réussir un cursus comme celui de l’ISTP ?
Mes atouts pour réussir un cursus comme celui de l’ISTP sont :
– mon désir de travailler en équipe et d’apporter des idées nouvelles 7 ;
– la formation en alternance permettant l’intégration en entreprise 8 tout en poursuivant des études supérieures ;
– mon attrait pour les matières techniques.

Le commentaire de Bernard Magand, responsable du recrutement à l’ISTP (Institut supérieur des techniques productiques) de Saint-Étienne. Cette école d’ingénieurs est accessible à bac+2.

"1 C’est un peu réducteur par rapport à ce que peut prétendre un ingénieur, mais 2 le candidat donne une idée précise de qu’il cherche. 3 Il a déjà des repères sur ce qui l’attend et 4 se positionne comme un ingénieur critique et autonome, 5 sans oublier la dimension économique de l’entreprise. 6 Il a bien compris notre formation : complémentarité entre technique et management. 7 C’est positif de le souligner à nouveau. 8 Il ne perd pas de vue l’objectif de l’intégration professionnelle."