Être apprenti jusqu'à 30 ans c'est possible... dans 7 régions !

Par Etienne Gless, publié le 11 Janvier 2017
2 min

Depuis le 1er janvier 2017, sept régions expérimentent l'entrée en apprentissage jusqu'à 30 ans au lieu de 25 ans. Un dispositif qui vise d'abord les publics jeunes particulièrement éloignés de l'emploi.

L'âge limite pour pouvoir entrer en apprentissage est traditionnellement de 25 ans maximum.Maisla loi Travail du 8 août 2016 repousse les limites d'âge. Elle prévoit en effet d'expérimenter dans sept régions françaises l'entrée en apprentissage jusqu'à 30 ans.La liste des régions qui participent à cette expérimentation a été publiée au Journal officiel le 30 décembre 2016 : Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Pays-de-la-Loire vont tester le dispositif de 2017 à 2019. Si le test est concluant, l'expérience sera généralisée à l'ensemble des régions à partir de 2020.

Lire aussi

Cible numéro 1 : les jeunes sans emploi ni formation

Pour les régions volontaires, il s'agit surtout delutter contre le chômage élevé des jeunes de 25 à 29 anssortis du système éducatif sans titre ou diplôme et qui ne sont actuellement ni en emploi, ni en formation.La France compte actuellement 1,8 million de jeunes de 16 à 29 ans dans ce cas selon le dernier rapport "Panorama de la société édition 2016"réalisé par l'OCDE tous les deux ans.Elle est le seul pays de l’OCDE et de l’Union européenne où le taux de jeunes qui ne sont ni dans le système éducatif, ni en emploi, ni en formation, n’a pas baissé depuis 2013 : 16 % des 16–29 ans sont dans ce cas en France contre 8 % en Allemagne. Et l'apprentissage est un vaccin anti-chômage qui a fait ses preuves.
Si vous êtes intéressé, contactez les CFA (Centre de formation des apprentis) et les régions.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une Alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !