Pourquoi se former à un métier dans un CFA d'entreprise ?

Par Etienne Gless, publié le 17 Octobre 2022
5 min

De plus en plus d’entreprises ouvrent leur propre centre de formation d’apprentis (CFA). Ils se multiplient pour répondre aux besoins de former rapidement des étudiants dans des métiers spécifiques en tension ou d'avenir.

Il existe aujourd'hui environ 80 CFA d'entreprise recensés par le ministère du Travail. Ces centres de formation d'apprentis ont la particularité d'être créés directement par des entreprises qui souhaitent recruter dans des domaines où elles ont de fort besoin de recrutement. Si vous optez pour ce type d'organisme, l'avantage est clair, vous aurez déjà votre entreprise d'accueil, mais attention, vous serez formé à un métier spécifique avec un diplôme à la clé.

Alexander suit un des quatre parcours en alternance proposé par Orange dans les métiers du numérique (data analyst, cybersécurité, technicien d'intervention, technicien service client etc.). "Je cherchais une entreprise pour une alternance comme data analyst. Quand j’ai vu qu'Orange offrait la formation avec l’alternance, cela m’a paru comme une évidence. C’est du deux en un pour moi et c’est parfait", explique ainsi le jeune homme.

Le CFA d'entreprise pour être opérationnel rapidement

Pour les étudiants en apprentissage, choisir de passer par un CFA d'entreprise permet ainsi d'avoir une formation en adéquation avec un métier de l'entreprise d'accueil. "Les enseignements du CFA de Schneider Electric m'ont permis d'être rapidement opérationnel et de m'immerger dans le monde de l'entreprise", témoigne ainsi Anthony diplômé du BTS FED (Fluides énergies domotique). L'entreprise a ouvert son propre CFA dès 2020 pour former une centaine d'apprentis aux métiers de l'énergie.

Pour le jeune homme, c'est aussi une opportunité de "participer à des projets en entreprise" : "J'ai ainsi pu contribuer à la réalisation de nombreuses gestions techniques du bâtiment. A l'issue de ma formation, je n'ai eu aucun problème à trouver un travail", sourit Anthony.

Même constat pour Lise, 21 ans qui s'est formée en alternance au CFA de Decathlon et prépare le titre professionnel d’Employé technicien vendeur en matériel de sport. "Grâce à ma formation, je suis capable de prendre en charge les vélos des clients et d’être autonome dans la majorité des réparations." L'enseigne dédiée au sport en créant ce centre de formation d'apprentis souhaite ainsi former 200 jeunes en alternance cette année. Chaque étudiant signe un contrat d'apprentissage d'une durée de 12 mois pour y préparer un diplôme national reconnu.

Lire aussi

Un CFA d'entreprise pour se former à des métiers en tension ou d'avenir

Pour les entreprises, la création en interne (ou avec d’autres entreprises) d’un CFA présente aussi un intérêt immédiat : former rapidement une main d’œuvre à des métiers qui peinent à recruter. Ainsi, dans le monde de la restauration où le métier de cuisinier est en tension, plusieurs entreprises – Korian, Sodexo, Accor et Disneyland Paris – ont créé ensemble le CFA des chefs en 2021.

L'objectif : former des étudiants au métier de cuisiner pour répondre à leurs besoins dans les cantines scolaires, les maisons de retraite ou sur les lieux de loisirs. Les jeunes de 17 à 29 ans peuvent y préparer en apprentissage un titre professionnel en un an de cuisinier, un CAP Cuisine ou un bac pro Cuisine dans plusieurs grandes villes. "Face à la pénurie de main-d’œuvre en restauration, le CFA des chefs est plus que jamais stratégique pour nos groupes", constate Françoise Merloz, sa directrice.

Autre motivation des entreprises : former à des métiers d'avenir pour lesquels les formations sont insuffisantes. Le CFA du groupe Engie a été opportunément baptisé Académie de la transition énergétique et les jeunes (ou les adultes en reconversion) peuvent y préparer par exemple le bac pro MEE (Métiers de l'efficacité énergétique) tout en acquérant une expérience terrain au sein du groupe.

Lire aussi

Plus de 1.200 CFA externes et 80 CFA d'entreprise

La plupart des 832.000 apprentis qui ont signé un contrat d’apprentissage l'an dernier avec une entreprise ont suivi leurs enseignements théoriques dans l'un des 1.200 centres de formation d’apprentis externes.

Ceux-ci sont gérés par les chambres consulaires (CCI, chambres des métiers et de l'artisanat, chambres d'agriculture…), des universités, des syndicats professionnels (BTP…), des collectivités territoriales ou par le ministère de l'Education nationale ou de l'Agriculture (pour les CFA publics). Désormais, à ces CFA traditionnels s'ajoutent ainsi les quelque 80 CFA créés par des entreprises comme Orange, Schneider Electric, Engie ou encore L’Oréal.

Mais, finalement, quelle que soit la formation ou l'entreprise que vous choisirez, c'est bien votre projet ainsi que la qualité et la rapidité de l'insertion professionnelle qui doivent guider votre choix.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !