BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection

Par Véronique Curely, publié le 28 Mars 2014 - Mis à jour le 16 Novembre 2020
3 min

Pour le BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection, retrouvez en un clic le programme, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019 et du Service interacadémique des examens et concours (SIEC) 2020. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

Où se former au BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection ?

Pour trouver votre futur établissement :
– consultez notre annuaire des formations
– pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

Lire aussi

Quels chiffres clés retenir à propos du BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection ?

Si désormais les filières de bac n’existent plus au profit de spécialités qui permettent de construire un bac "à la carte", l’origine des admis ci-dessous vous donne des idées sur les spécialités à privilégier au lycée dès la classe de première. Vous pouvez ainsi faire le choix de spécialités dans des domaines similaires aux matières principales des anciennes séries.

  • Nombre d'établissements : 2
  • Origine des admis : NC (BTS accessible après un DUT MPh ou hygiène et sécurité, une L2 scientifique, un BTS secteur physique ou chimie ou une prépa maths/physique)
  • Taux de réussite : NC

Lire aussi

Quel est le programme du BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection ?

BTS en 1 an dispensé en alternance (après un bac+2) par l'INSTN (Institut national des sciences et techniques nucléaires) et le lycée des métiers des sciences et des techniques La Briquerie.

  • Enseignement : mathématiques-statistiques, chimie, radioactivité (physique nucléaire, physique du neutron), interactions rayonnements-matière, détection des rayonnements ionisants, mesures et statistiques, dosimétrie, effets biologiques des rayonnements, radioprotection, protection contre l’exposition interne, bases de la réglementation, sécurité-sûreté-qualité, communication
  • Stage en entreprise : 6 mois

Lire aussi

Quels sont les débouchés du BTS contrôle des rayonnements ionisants et application des techniques de protection ?

Spécialiste de la radioprotection, le titulaire de ce BTS procède au contrôle des rayonnements, veille à la mise en œuvre des techniques de protection appropriées contre l’irradiation et la contamination. Ses connaissances de la physique nucléaire et sanitaire associé à sa maîtrise de la réglementation législative font de lui un spécialiste très recherché sur le marché du travail. Il peut envisager une carrière dans les grands établissements de l'industrie nucléaire (CEA, Cogema, Areva, EDF, Andra, DCNS), mais aussi d'une manière générale dans toutes les entreprises travaillant sous rayonnements ionisants.

  • Exemples de métiers : technicien(ne) radioprotection
  • Poursuite d'études : prépa ATS, licence professionnelle : métiers de la radioprotection et de la sécurité nucléaire, écoles d'ingénieurs

Lire aussi