BTS gestion des transports et logistique associée

Par Véronique Curely, mis à jour le 16 Novembre 2020
3 min

Pour le BTS gestion des transports et logistique associée, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019 et du Service interacadémique des examens et concours (SIEC) 2020. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

Où se former au BTS gestion des transports et logistique associée ?

Pour trouver votre futur établissement :
– consultez notre annuaire des formations
– pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

Lire aussi

Quels chiffres clés retenir à propos du BTS gestion des transports et logistique associée ?

Si désormais les filières de bac n’existent plus au profit de spécialités qui permettent de construire un bac "à la carte", l’origine des admis ci-dessous vous donne des idées sur les spécialités à privilégier au lycée dès la classe de première. Vous pouvez ainsi faire le choix de spécialités dans des domaines similaires aux matières principales des anciennes séries.

  • Nombre d'établissements : environ 115
  • Origine des admis en 2019 : 39,5% bac pro, 26% bac STMG, 13,6% bac ES, 6,3% bac S, 5,1% bac STI2D, 3% bac L, 0,8% bac ST2S, 0,3% bac STL, 0,2% bac STAV, 4,9% autres
  • Taux de réussite : 67,6%

Lire aussi

Quel est le programme du BTS gestion des transports et logistique associée ?

1re année :

  • Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (2 h) ; langue vivante étrangère (3 h) ; culture économique, juridique et managériale (4 h) ; mise en œuvre des opérations de transport et de prestations logistiques (9 h) ; conception d'opérations de transport et de prestations logistiques (4 h) ; analyse de la performance d'une activité de transport et de prestations logistiques (5 h) ; pérennisation et développement de l'activité de transport et de prestations logistiques (2 h) ; culture économique, juridique et managériale appliquée au transport et aux prestations logistiques (2 h)
  • Enseignement facultatif : langue vivante étrangère 2 (2 h) ; module d'approfondissement (2 h)
  • Volume horaire total de la 1re année : 1.116 h

2e année :

  • Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (2 h) ; langue vivante étrangère (3 h) ; culture économique, juridique et managériale (4 h) ; mise en œuvre des opérations de transport et de prestations logistiques (2 h) ; conception d'opérations de transport et de prestations logistiques (9 h) ; analyse de la performance d'une activité de transport et de prestations logistiques (5 h) ; pérennisation et développement de l'activité de transport et de prestations logistiques (2 h) ; culture économique, juridique et managériale appliquée au transport et aux prestations logistiques (2 h)
  • Enseignement facultatif : langue vivante étrangère 2 (2 h) ; module d'approfondissement (2 h) ; travail en autonomie (2 h)
  • Volume horaire total de la 2e année : 1.044 h
  • Stage en entreprise : 12 à 14 semaines avec un minimum de 4 semaines consécutives chaque année

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du BTS gestion des transports et logistique associée

Lire aussi

Quels sont les débouchés du BTS gestion des transports et logistique associée ?

Ce technicien contribue, par l’exercice de son métier, aux flux nationaux et internationaux de marchandises. Il organise et manage des opérations de transport et des prestations logistiques sur les marchés locaux, régionaux, nationaux, communautaires et internationaux.

Sa mission est d’optimiser les opérations dans un contexte de mondialisation des échanges, en tenant compte de la complémentarité des modes de transport et du développement durable ; de contribuer et mettre en œuvre des décisions stratégiques et coordonner des opérations entre les différents services de l’entreprise et/ou des partenaires extérieurs.

  • Exemples de métiers : agent(e) de transit – adjoint(e) au responsable d'exploitation – adjoint(e) au responsable d'entrepôt – affrêteur(euse) – logisticien(ne)
  • Poursuite d'études : licence professionnelle : logistique et systèmes d'information ; management des transports et de la distribution ; logistique et pilotage des flux ; logistique et transports internationaux ; management des processus logistiques

Lire aussi